ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 15:24


Les anciennes résidences impériales qui entourent Saint-Pétersbourg sont des endroits merveilleux, uniques en Russie. Même celles qui sont le moins restaurées pour l'instant, Gatchina ou Oranienbaum, valent un petit détour. Que dire de Peterhof, Pavlovsk et Tsarskoïé Sélo ! A voir absolument lors d'un voyage dans le coin. Tsarskoïé Sélo (Pouchkine) fête cette année son tricentenaire.


"А там в безмолвии огромные чертоги,
На своды опершись, несутся к облакам.
Не здесь ли мирны дни вели земные боги ?"
А.С. Пушкин, "Воспоминания в Царском Селe"galerie-cameron-tsarskoie-selo-pouchkine-2La galerie Cameron (Камеронова галерея). On reconnaît le classicisme qu'affectionnait Catherine II. C'est son architecte fétiche, l'Ecossais Charles Cameron qui a construit  ce bâtiment destiné aux promenades, avec une magnifique vue sur le parc Catherine. Le parc Catherine (Екатерининский парк) qui doit son nom à Catherine Ière, la première "propriétaire" des lieux, et non pas Catherine II: on confond souvent car Tsarskoïé Sélo était la résidence préférée de Catherine II. C'est là aussi que le consulat général de France organise parfois la fête du 14 juillet. La vie d'expat a quelques avantages !tsarskoie-selo-35Le côté Est de la galerie Cameron  avec son escalier grandiose, ses incontournables statues d'Hercule et Flore... et ses marchands de glaces.


J'ai parlé il n'y a pas longtemps du "miracle" qui a sauvé l'église du Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, voici une autre histoire avec un happy end. Ces statues n'ont peut-être pas la valeur d'un édifice, mais quand même, on peut s'en réjouir.
tsarskoie-selo-30.jpgUn Hercule Farnese et une Flore Farnese de Fédor Gordéïev, inspirés d'antiques et datant des années 1780. C'est tout d'abord le court règne de Paul Ier, le fils de Catherine II, qui les a dérangés. Pour décorer Pavlovsk, Gatchina et le château Saint-Michel, et aussi, surement, pour détruire ce qu'avait fait sa mère, il s'est acharné sur Tsarskoïé Sélo qui a été littéralement pillé. Paul ordonna notamment d'enlever ces deux statues en bronze. En 1799, elles se sont donc retrouvées à Saint-Pétersbourg, près du château Saint-Michel construit par Paul Ier (et où il sera assassiné en 1801). Elles sont revenues à Tsarskoïé sélo en 1808 (près du château Saint-Michel de nos jours, ce sont des copies installées en 1997).
tsarskoie-selo-31.jpg

La période la plus tragique, c'est évidemment l'occupation de 1941-1944. On ne cite pas assez souvent la Division Bleue des volontaires espagnols qui a participé à l'occupation et au saccage des environs de Léningrad assiégée (et on oublie aussi souvent les Finlandais).
1942-tsarskoie-selo-214.jpgImage tirée d'un film de 1942 (source).  La División Azul occupe les lieux (ici, ils descendent les marches de la galerie Cameron). Hercule et Flore sont à terre, avant d'être emportés en Allemagne pour être détruits et fondus. Les statues ont heureusement été retrouvées (dans la cour d'une fonderie) et ramenées en URSS. Après restauration, elles sont repris leur place dans le parc Catherine, en 1947. Le salon d'ambre du palais Catherine voisin n'a pas eu cette chance et n'a jamais été retrouvé. Et combien de choses sont irrémédiablement perdues !


tsarskoie-selo-33.jpgHercule, le Grand Etang et l'Amirauté (dont le bâtiment central servait autrefois à abriter des embarcations destinées aux promenades, d'où le nom).


gondoles-tsarskoie-selo-50Toujours à propos de Tsarskoïé Sélo... Il y a quelque temps, j'ai parlé des cadeaux reçus à l'occasion du tricentenaire de St-Pétersbourg, en 2003. Je disais que certains cadeaux étaient encombrants. Heureusement, dans le lot, il y a des réussites. La ville de Venise a offert une gondole. C'est justifié puisque Pétersbourg est surnommée la "Venise du Nord" (comme Bruges, je sais !). Les vagues de la puissante Néva rendent impossibles les gondoles, alors c'est sur le Grand Etang de Tsarskoïé Sélo qu'on peut en profiter (sur la photo on aperçoit la colonnade de la galerie Cameron). La gondole originale offerte en 2003 n'est pas là évidemment, mais il paraît que les matériaux de cette autre gondole viennent d'Italie et qu'on n'a fait que les assembler en Russie. Quand on dit que Pétersbourg est une ville italienne... "Итальянистее" некудa !



Repost 0