ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Ces Derniers Mois...

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 20:27


Tout d'abord, mes meilleurs voeux pour l'année 2016. С Новым годом! Je sais, j'ai délaissé ce blog. Bloguer est un loisir. L'envie de publier n'était plus là. J'espère qu'elle va revenir en 2016. Résolution de début d'année!

Voici un article commencé il y a plusieurs mois puis abandonné. Je viens de le terminer.

Mon auteur préféré est Dostoïevski, ce n'est pas original diront les Russes agacés, mais c'est comme ça. Si vous n'avez rien lu de Dostoïevski, je vous conseille de commencer par Crime et châtiment.

 


Une exposition consacrée à Crime et châtiment actuellement au musée Dostoïevski à Pétersbourg.


Crime et châtiment est un roman pétersbourgeois. Le Pétersbourg populaire du quartier de la place aux Foins. Ce Pétersbourg malheureux, parfois sordide, joue un rôle actif dans le roman. Le lieu de l'action est toujours précisé et si Dostoïevski ne désigne les rues ou les ponts que par des initiales, cela n'empêche pas l'identification. On peut donc suivre les déplacements des personnages sur une carte. Même les distances sont parfois calculées. Les fameuses 13 marches pour atteindre la mansarde de Raskolnikov, les 730 pas de la porte de la maison de Raskolnikov jusqu'à celle de la vieille usurière Aliona Ivanovna.



"Le pont K.", le pont Kokouchkine, non loin de la place aux Foins, et le canal Griboïédov (qui s'appelait alors canal Catherine)


" Au début de juillet, par un temps extraordinairement chaud, sur le soir, un jeune homme sortit de la chambrette qu'il occupait en sous-location dans la ruelle S... Il gagna la rue, et lentement, comme indécis, se dirigea vers le pont K... " (Traduction de Pierre Pascal, Editions Garnier, 1961)

" В начале июля, в чрезвычайно жаркое время, под вечер, один молодой человек вышел из своей каморки, которую нанимал от жильцов в С - м переулке, на улицу и медленно, как бы в нерешимости, отправился к К - ну мосту. "



"La maison de Raskolnikov", une maison d'angle comme les appréciait Dostoïevski qui aimait les carrefours, les perspectives.
5, Stoliarny pér. / 19, rue Grajdanskaïa


Désigner un immeuble en particulier comme l'adresse indiscutable qui a inspiré Dostoïevski peut paraître hasardeux. Dostoïevski a déménagé une vingtaine de fois à Pétersbourg! Et les maisons de rapport au XIXe se ressemblaient beaucoup, tout comme leurs escaliers. La seconde épouse de l'écrivain, Anna Grigorievna, toujours dévouée à son époux et son oeuvre, a aidé à comprendre la topographie du roman.


" Dans la rue, la chaleur était effrayante, et puis la touffeur, la cohue, partout la chaux, les échafaudages, les briques, la poussière et cette puanteur caractéristique de l'été, bien connue de tout Pétersbourgeois qui n'a pas la possibilité de louer un chalet à la campagne, tout cela du coup secoua désagréablement les nerfs déjà détraqués du jeune homme. L'odeur insupportable qui s'échappait des cabarets, particulièrement nombreux dans cette partie de la ville, et les ivrognes qu'on rencontrait à chaque instant bien que ce fût jour et heure de travail, complétaient le coloris triste et repoussant du tableau. "


" На улице жара стояла страшная, к тому же духота, толкотня, всюду известка, леса, кирпич, пыль и та особенная летняя вонь, столь известная каждому петербуржцу, не имеющему возможности нанять дачу, -- всё это разом неприятно потрясло и без того уже расстроенные нервы юноши. Нестерпимая же вонь из распивочных, которых в этой части города особенное множество, и пьяные, поминутно попадавшиеся, несмотря на буднее время, довершили отвратительный и грустный колорит картины. "



Chez la vieille usurière que Raskolnikov tue à coups de hache.
104, Canal Griboïédov / 15, rue Srednïaïa Podiatcheskaïa






"Le poste de police" où Porphyre Pétrovitch interroge Raskolnikov. La police occupe encore les lieux!
58, rue Sadovaïa / 26, Bolchaïa Podiatcheskaïa




La Néva vue du pont de l'Annonciation (anciennement pont Nicolas, puis pont du lieutenant Schmidt de 1918 à 2007)
Le Pétersbourg majestueux... Un jour d'été, après son crime, Raskolnikov s'arrête sur le pont Nicolas  et regarde en direction du palais d'Hiver et de la cathédrale Saint-Isaac:

" Il éprouvait toujours un froid inexplicable devant ce splendide panorama; ce tableau sompteux était plein pour lui d'un esprit sourd et muet... "

" Необъяснимым холодом веяло на него всегда от этой великолепной панорамы; духом немым и глухим полна была для него эта пышная картина ... "



La Maison de Sonia Marméladova
73, Canal Griboïédov



Le pont de l'Ascension (Voznessenski most) qui enjambe le canal Griboïédov.
Raskolnikov emprunte souvent la perspective de l'Ascension. C'est là qu'il se débarasse des affaires volées chez l'usurière.


Et pour les amoureux de Dostoïevski comme moi, quelques autres adresses pétersbourgeoises à visiter... La liste n'est pas exhaustive.


Le château Saint-Michel ("château des Ingénieurs"), rue Sadovaïa
Dostoïevski y a fait ses études de 1838 à 1843. L'Ecole du Génie était une école militaire, une école de sciences appliquées, mais elle faisait aussi sa part à la culture générale. Le futur écrivain peut satisfaire sa passion pour la lecture. C'est aujourd'hui une filiale du musée Russe.



La maison Schil, 8, perspective de l'Ascension (Voznessenski prospekt, coin de la rue Bolchaïa Morskaïa), une maison d'angle à côté de la cathédrale Saint-Isaac.
Dostoïevski y sous-louait une chambre de 1847 à 1849. C'est là qu'il  a écrit Les Nuits blanches et Nétotchka Nézvanova entre autres. C'est là aussi qu'il a été arrêté une nuit d'avril 1849 pour sa participation au cercle Pétrachevski.



La forteresse Saints-Pierre-et-Paul
En 1849, Dostoïevski a passé 8 mois dans une casemate du ravelin Alexis.



Place des Pionniers (Séménovski)
En novembre 1849, Dostoïevski est condamné à mort dans l'affaire Pétrachevski. C'est sur cette place qu'a eu lieu l'effroyable simulacre d'exécution. La grâce impériale n'est annoncée aux condamnés qu'au poteau d'exécution! Des minutes terribles pour Dostoïevski qu'il revivra toute sa vie en les attribuant à ses personnages (L'Idiot).



La cathédrale de la Trinité du régiment Izmaïlovski, perspective Izmaïlovski
C'est là que l'écrivain, âgé de 46 ans, a épousé en secondes noces Anna Grigorievna Snitkina, de 25 ans sa cadette, en février 1867.



Le corps de Garde de la place aux Foins (Sennaïa), encore elle
La place a bien changé depuis l'époque de Dostoïevski. L'église a disparu, les bâtiments reconstruits... Dostoïevski a passé deux jours en état d'arrestation dans ce bâtiment en 1873.



Le musée Dostoïevski, 5/2, Kouznetchy pér.
L'appartement où il a vécu de 1878 à sa mort, en janvier 1881. C'est là qu'il a écrit une partie des Frères Karamazov. Encore une maison d'angle avec vue sur une église.



Monument à Dostoïevski (1997) non loin du musée.



La tombe de Dostoïevski à la Laure Alexandre-Nevski.


 

http://www.md.spb.ru/