ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 13:08


Le livre de Jacques Ferrand "Les princes Youssoupoff & les comtes Soumarokoff-Elston, Chronique et Photographies" est parmi mes favoris dans ma petite bibliothèque russe. Je l'ai acheté à Paris chez un bouquiniste, il y a un peu plus de dix ans (que le temps passe vite et combien je claquais en livres à l'époque !). C'est de ce livre de Ferrand qu'est tirée cette célèbre photographie du prince Félix Youssoupov, comte Soumarokov-Elston (1887-1967). Elle provient de la collection de Mme Xénia Sfyris, la petite-fille de Félix Youssoupov.

Après les costumes du bal de 1903 à Saint-Pétersbourg, c'est un autre exemple de costume "à la russe". A l'occasion d'un bal costumé inspiré du tournoi d'Eglinton, donné à l'Albert Hall de Londres en 1912, le jeune comte Félix Soumarokov-Elston, alors étudiant à Oxford, porte un costume de boyard.

Félix a fait confectionner ce costume à Saint-Pétersbourg, dans un brocart d'or à fleurs rouges, bordé de zibeline et semé de pierres précieuses.

A la fin de 1908, alors qu'il n'est encore que comte Soumarokov-Elston, Félix quitte la Russie pour se rendre à Oxford et sa célèbre université.
Séduisant, riche et aimant l'opulence, l'excentrique Félix, loin de s'assagir, a bien sûr mené grand train en Grande-Bretagne, dans le beau monde londonien et dans la société estudiantine. L'impératrice Alexandra lui avait remis une lettre de recommandation pour sa soeur la princesse Victoria de Battenberg (Mountbatten). Unique héritier (par sa mère) d'une famille dont on racontait en 1914 qu'elle "pesait" l'équivalent de 500 millions de dollars-or, Félix faisait sensation. Il a par ailleurs fondé l'Oxford University Russian Society en 1909, qui existe jusqu'à nos jours.

Félix Youssoupov entrera dans l'histoire en épousant avec faste la nièce de Nicolas II en 1914 et surtout en participant à l'assassinat de Raspoutine, en 1916. Le prince de légende est ensuite devenu une grande figure de l'émigration russe en France. Il est enterré au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois dans l'Essonne.

 


D'autres photos tirées de l'ouvrage de Jacques Ferrand sur les Youssoupov...
et là aussi: les Youssoupov en Corse.


Repost 0