ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 22:18

L'UNESCO s'oppose à la construction du gratte-ciel du géant gazier. Le centre historique de Saint-Pétersbourg pourrait bien se retrouver dès 2010 sur la liste du patrimoine mondial en péril (super, à côté de pays en guerre ou du tiers monde !). Des Pétersbourgeois protestent aussi contre cet horrible épi de maïs (403 mètres aux dernières nouvelles) qui va détruire beaucoup de panoramas. Ces dernières années, ce n'est pas la seule attaque contre la ville et c'est infiniment triste.

Le projet s'est appelé un temps Gazprom-city, mais on lui a finalement préféré le nom plus neutre d'Okhta-centre (Okhta-tsentr). En effet, nous sommes près de l'endroit où l'Okhta se jette dans la Néva, à l'est de la ville, tout près du centre historique.

ohta-center.ru

En 1844, un oukaze de l'empereur Nicolas Ier interdit de construire des bâtiments civils plus hauts que le palais d'Hiver.

Le palais d'Hiver au bord de la Néva et le quai du Palais. "Construire un nouveau Pétersbourg pour préserver l'ancien" nous dit Gazprom. Je ne comprends pas leur logique. Adieu l'unité architecturale !

On peut remonter plus loin, au fondateur de la ville, Pierre le Grand. C'est lui qui a instauré le principe d'urbanisme régulier qui fait l'harmonie de la ville jusqu'à nos jours. Pétersbourg a été créée ex nihilo à partir d'un plan rigoureux: largeur des places et des rues, disposition des quartiers, projets types de maisons, et bien sûr, hauteur des bâtiments... L'alignement des maisons en un seul "horizon" devient la règle: l'unité de la façade, la continuité de la rue... Bien sûr, les desseins du tsar n'ont pas tous été entièrement réalisés, mais en se baladant (surtout sur les quais), on ressent encore l'idée qui a présidé à la création de cette magnifique cité. Cette ligne d'horizon est précieuse. Sans elle, Pétersbourg n'est rien.

Le St-Pétersbourg classique (ici le quai du Palais et la Néva): des bâtiments harmonieux sur des îles sans aucun relief naturel. Même le régime soviétique n'y a pas (trop) touché. Comprenant surement qu'il serait difficile de se défaire du passé impérial de la ville, les bolchéviques ont transféré leur capitale à Moscou et c'est là-bas qu'ils ont tenté de construire leur ville socialiste idéale.

Je suis contre cette construction, contre toutes les constructions, les hommes doivent vivre et travailler dans des cavernes ! Mais bien sûr que les détracteurs de la tour comprennent la nécessité pour une grande ville de se développer et d'augmenter son budget !

ohta-center.ru
C'est le bureau britannique RMJM qui a remporté le chantier. Solliciter des architectes étrangers, Gazprom respecte là les traditions locales et pétroviennes !

On nous bassine avec la tour Eiffel ou l'Opéra de Sydney.
Les villes sont différentes et ce qu'on peut se permettre ici ou là est impensable ailleurs. On nous explique que beaucoup de bâtiments à Piter ne respectent pas la ligne d'horizon. C'est vrai: des édifices religieux, Saint-Isaac, la flèche de la cathédrale Saints-Pierre-et-Paul, le magasin Elisséev et la Maison du Livre (ancien bâtiment de la firme Singer) sur l'avenue principale... Les partisans et adversaires se battent à coup de photomontages montrant les panoramas de la ville avec le gratte-ciel. Selon les partisans, on ne le verra presque pas: les endroits pour leurs photomontages sont bien choisis, au cm près. De toute façon, les photos donnent une idée approximative du résultat. Certes, on ne verra pas l'Okhta-centre de partout et les distances sont très importantes à Pétersbourg, mais cette horreur n'a pas sa place à cet endroit précis.

L'endroit où s'élèvera la tour (la zone du chantier est délimitée par des bâches bleues). Une vue depuis le haut de la cathédrale Smolny.

Une plate-forme d'observation est prévue. De là au moins on ne verra pas le monstre.

ohta-center.ru
Le monastère Smolny et sa cathédrale, chef-d'oeuvre baroque de Rastrelli, comme on les verra depuis la tour de la rive droite de la Néva

On peut pardonner à Gazprom la pub qui défigure certains bâtiments de la ville, mais pas ce gratte-ciel... Construire ailleurs, ce n'est pas assez chic? Le centre,
c'est ce qu'il leur faut. Et la vue des fenêtres. Un symbole de puissance. Et qu'ils ne s'étonnent pas du tollé et de la haine qu'ils provoquent dans une ville à fort patrimoine historique comme Pétersbourg.

ohta-center.ru
Le gouverneur de Saint-Pétersbourg Valentina Matvienko et le patron de Gazprom (un Pétersbourgeois) Alexeï Miller présentent le logo de l'Okhta-centre, une sorte d'étoile ou de fleur ressemblant à la tour vue d'en haut.

Selon Alexeï Miller les Pétersbourgeois VEULENT la tour et sont mêmes IMPATIENTS. Ben voyons, les sondages montrent le contraire. Les avantages selon Alexeï le Bienheureux: lorsqu'on regardera la ville d'en haut, on aura un nouveau panorama (c'est vrai), on verra que les toits sont mal entretenus (c'est vrai) et on les restaurera plus souvent (construire une tour pour ça...) ! Bel argument. Le projet est soutenu par la mairie de Saint-Pétersbourg et par l'ami de Gazprom, le Pétersbourgeois Vladimir Poutine, bien que ce dernier s'en défende. Poutine dit que c'est une décision des pouvoirs locaux, qu'il ne peut rien faire, que pour y avoir habité, il sait que le lieu n'a aucune valeur historique, qu'une ville a besoin d'air frais etc. Une décision des pouvoirs locaux, c'est amusant quand on sait qu'ils sont à sa botte ! Et puis, Vova, il a d'autres problèmes à traiter et il ne faut pas tout lui mettre sur le dos. Des Pétersbourgeois connus montent au créneau pour défendre le projet de Gazprom. Font-ils preuve de cette servilité naturelle qu'on rencontre chez beaucoup trop de Russes, de cette allégeance aveugle au pouvoir en place? Surement. Dire que la tour va EMBELLIR la ville, comme l'affirment certains, faut oser. Embellir une des plus belles villes au monde! On aura tout entendu. Heureusement que les opposants se font aussi entendre, et parmi eux le directeur du musée de l'Ermitage Mikhaïl Piotrovski. Il n'en est pas à sa première prise de bec avec la mairie. Il dit que si la loi est enfreinte, il ne demandera plus d'autorisations aux pouvoirs locaux et repeindra le palais d'Hiver de la couleur qu'il veut !




Valentina Matvienko et Alexeï Miller. L'amour des habitants passe souvent par le foot et Gazprom investit massivement dans le "Zénith" (vainqueur de la Coupe UEFA en 2008). Gazprom construit aussi le nouveau stade qui s'appellera... Gazprom Arena.




Le site officiel du projet: ohta-center.ru

Le site des opposants à la tour (belle bannière animée !): gazprom-city.spb.ru
Une pétition en ligne (liste des signataires) sur le site bashne.net (non à la tour)
save-spb.ru



BONNE NOUVELLE: ICI

Le nouvel emplacement (mars 2011)






Repost 0
Publié par LIZOTCHKA - dans GAZPROM
commenter cet article