ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 14:55


En 1613, Michel Romanov prend le pouvoir. La dynastie fêterait cette année ses 400 ans si un coup d'Etat n'était pas passé par là. Pierre Ier, le petit-fils de Michel, est surement le plus grand tsar de la dynastie Romanov et le créateur de l'Empire.


Bartolomeo Carlo Rastrelli. Personnage de cire de Pierre Ier. 1725.
Palais d'Hiver de Pierre Ier, musée de l'Ermitage, St-Pétersbourg


Une anecdote concernant Pierre Ier est révélatrice de son caractère. Un certain Willem Mons l'a rendu cocu. Ce n'était pas la première fois. L'amant de l'ex-épouse du tsar, Eudoxie, avait fini empalé. Willem Mons, amant de Catherine, la seconde épouse de Pierre, va mal finir aussi, on s'en doute.


Jean-Marc Nattier. Portrait de Catherine Ire. 1717.
Musée de l'Ermitage



1724
Derniers mois du règne de Pierre Ier. L'empereur apprend par une dénonciation anonyme que son épouse, Catherine, le trompe avec Willem Mons. Ironie de l'histoire, ce Willem Mons est le frère d'Anna Mons que Pierre a passionnément aimée dans sa jeunesse avant qu'elle ne tombe en disgrâce pour infidélité.
Pierre est furieux. Catherine qu'il vient de couronner impératrice le trompe.


A.F. Zoubov. Le palais d'Hiver de Pierre Ier (à l'emplacement de l'actuel théâtre de l'Ermitage). Gravure. 1716-1717.

Mons est arrêté, transféré au palais d'Hiver et il est soumis à un interrogatoire serré que dirige le tsar en personne. Il reconnaît des abus de confiance, des concussions. Nul ne fait allusion aux rapports amoureux de l'inculpé avec Catherine, réputation de l'impératrice oblige. Mons et plusieurs comparses sont reconnus coupables d'avoir volé l'argent de l'Etat. Le peuple de Pétersbourg est convié à assister à l'application de la peine capitale pour Mons.

Tout le monde connaît les vrais motifs de la sentence impériale. Mons est décapité. Le bourreau ramasse la tête sanglante et la plante sur un piquet. Catherine montre un calme stupéfiant au milieu de ces épreuves qui peuvent faire basculer son destin. Où s'arrêtera la vengeance de Pierre? Il a bien torturé son fils le tsarévitch Alexis avant de le faire condamner à mort, quelques années plus tôt! Catherine pourrait aussi finir enfermée dans un couvent, comme la première épouse de Pierre.



Graveur anonyme français. Pierre Ier et Catherine Ière. 1717.
Musée de Peterhof


Pierre conduit Catherine sur les lieux du supplice où la tête et le corps de Mons sont encore exposés. Catherine ne bronche pas. Ce sang-froid exaspère le tsar. Le soir, en rentrant dans sa chambre, Catherine découvre, sur une table, dans un bocal rempli d'alcool, la tête de son amant. Sans marquer la moindre surprise, Catherine vaque à ses occupations. Après l'avoir laissée plusieurs jours et plusieurs nuits en cette macabre compagnie, Pierre fait enlever la tête, sans pardonner pour autant. Bafoué, plus seul que jamais, il meurt peu après et Catherine monte sur le trône.

Pierre le Grand était démesuré dans ses qualités comme dans ses défauts!




Constantin de Grunwald, La Russie de Pierre le Grand, Hachette, 1953
Henri Troyat, Pierre le Grand, J'ai lu, 1979
Georges Oudard, La vie de Pierre le Grand, Plon, 1929



 

Repost 0