ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 22:22


  Un article en l'honneur du 23 février, "journée des défenseurs de la Patrie" en Russie... Après ma station de métro ou ma rue, on reste dans le quartier Pétrogradski avec u
n monument qui rappelle la guerre russo-japonaise de 1904-1905: le monument au destroyer "Stérégouchtchi", près de la station de métro "Gorkovskaïa" justement. Il est tourné vers l'avenue Kamennoostrovski, mais on ne le remarque pas forcément tellement il se fond dans les arbres du parc Alexandre.st-petersbourg-m-211.jpg
Le 26 février 1904 (un mois après le début de la guerre), près de Port-Arthur, les contre-torpilleurs "Réchitelny" et "Stérégouchtchi" sont envoyés en reconnaissance. Ils sont assaillis par quatre navires japonais plus puissants, bientôt rejoints par deux croiseurs. Le "Réchitelny" réussit à s'échapper, mais le "Stérégouchtchi" ("le gardien", "le guetteur") se retrouve seul face aux six navires japonais. Deux croiseurs russes arrivent trop tard pour le sauver. Le commandant, tous les officiers et presque tous les matelots sont tués. Selon la légende, alors que les Japonais s'apprêtent à remorquer le "Stérégouchtchi", deux matelots ouvrent les vannes et coulent avec leur navire pour ne pas le livrer en trophée. La légende du sabordage se transmet de génération en génération, on la retrouve partout
(ce monument y est peut-être pour quelque chose), même si elle a été démentie lors de l'enquête, à l'époque déjà.

st-petersbourg-m-11.jpg
La photo la plus probable du "Stérégouchtchi"

steregouchtchi-33.jpgAffiche d'un spectacle de récolte de fonds en faveur des familles, le 10 avril 1904 au théâtre Mariinski

st-petersbourg-m-20.jpgModèle du monument
Le sculpteur Konstantin Izenberg a commencé à travailler sur le projet en 1905. Le projet a été approuvé par l'empereur en 190
8. L'architecte, Alexandre von Gogen (Hohen), est aussi connu pour avoir construit l'hôtel particulier de la ballerine Matilda Kchessinskaïa (dans le même quartier).

st-petersbourg-m-41.jpgL'inauguration, en 1911, en présence de Nicolas II, de son Premier ministre Stolypine (assassiné en septembre de la même année à Kiev) et d'un survivant de l'équipage.
stolypine.jpg

st-petersbourg-m-111.jpgSource


st-petersbourg-m-1.jpgL'eau dégradait le monument et a été coupée au début des années 1970. Dommage ! Mais le monument est quand même populaire. Les petits Pétersbourgeois l'apprécient tout particulièrement: l'hiver, ils dévalent la pente à l'arrière en luge tandis que les parents font le pied de grue (n'est-ce pas Irina ?).

st-petersbourg-m-15En 1954, à l'occasion du cinquantième anniversaire de la catastrophe, on a ajouté à l'arrière du monument un bas-relief du destroyer en train de couler, ainsi que la liste de l'équipage.

st-petersbourg-m-311.jpgMême si la version officielle de l'époque a réfuté cette légende des deux marins qui sabordent leur bateau pour ne pas le livrer à l'ennemi, cela n'enlève rien au courage des marins, un courage reconnu par les Japonais eux-mêmes.

st-petersbourg-m-151.jpg
st-petersbourg-m-18.jpg  

*  Les noms des héros du "Stérégouchtchi" ont été donnés presque immédiatement à des contre-torpilleurs: "Lieutenant Serguéïev", "Ingénieur-mécanicien Anastassov". La marine russe a toujours un navire qui porte le nom "Stérégouchtchi". Un contre-torpilleur "Stérégouchtchi" a participé à la défense de Léningrad. Il a été fortement endommagé par les Allemands lors du bombardement de Kronstadt, en 1941. Aujourd'hui, "Stérégouchtchi" est une classe de corvettes.
steregouchtchi-2010.JPGLa tête de classe, le "Stérégouchtchi" (flotte de la mer Baltique), à Saint-Pétersbourg à l'occasion de la fête de la Marine 2010

*  A Koursk, la ville d'origine du commandant Alexandre Serguéïev, une école porte son nom depuis 2001.

*  Plusieurs chants rendent hommage aux marins du "Stérégouchtchi", dont celui-ci interprété par Janna Bitchevskaïa (le patriotisme, c'est son fonds de commerce).


ГИБЕЛЬ «СТЕРЕГУЩЕГО» 

Помилуй нас, Бог Всемогущий,
И нашей молитве внемли !
Так истребитель погиб "Стерегущий"
Вдали от родимой земли.

Командир прокричал: "Ну, ребята !

Для вас не взойдет уж заря.
Героями Русь ведь богата:
Умремте ж и мы за Царя !"

И вмиг отворили кингстоны

И в бездну морскую ушли
Без ропота, даже без стона,
Вдали от родимой земли.

И чайки туда прилетели,

Кружатся с предсмертной тоской,
И вечную память пропели
Героям в пучине морской.






Partager cet article

Repost 0

commentaires

hobjan 10/02/2012 10:24


bonjour


habitant st pertesbourb pouvez vous me dire si il y a eu des commeration pour la fin du siege et notament historique avec des groupe en uniforme d époque? en vous remerciant bravo pour votre blog
super...

LIZOTCHKA 15/02/2012 18:43



Bonjour,
Des reconstitutions historiques sont organisées à cette occasion.



SPS 25/02/2011 11:58



Bon, c'est vrai que Bitchevskaïa à ce côté "уско патриотический", mai elle chante bien et semble, en plus, pas mal picoler (ce qui est assez étonnant pour une russe;). à chaque fois que je suis
allé l'écouter à Paris (dans les années 70) elle était bourrée sur scène. Mais, Dieu, qu'elle chantait bien!


 


 


 


 


 



LIZOTCHKA 25/02/2011 22:59



Elle chante bien, c'est sûr, mais je ne peux pas sentir ce patriotisme extrême qui ressemble à du racisme pur et dur. Pour la boisson, je ne savais pas...



aimela 24/02/2011 10:47



Cest toujours avec plaisir que  je viens lire tes articles captivants  En ce moment, je lis " comprendre
l'ancien régime russe" Etat et société en Russie impérial de Marc Raeff, c'est très intéressant



LIZOTCHKA 24/02/2011 18:15



Bonsoir aimela,
Marc Raeff est une référence dans le domaine.