ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 20:15


Aller en Hollande sans visiter Zaandam, à quelques kilomètres au nord d'Amsterdam, c'était impensable pour moi, surtout que cela touche le souvenir du seul monarque russe pour lequel j'ai de l'admiration. Avant même d'arriver à la maisonnette de Pierre le Grand, j'étais tout attendrie en voyant les plaques de rues...
hollande-avril-2011-4-078.JPGhollande-avril-2011-4-012---Copie.JPGhollande-avril-2011-4-019.JPGhollande-avril-2011-4-006.JPGhollande-avril-2011-4-014.JPGetc.

hollande-avril-2011-4 215



En août 1697, Pierre Ier, âgé de 25 ans, arrive à Amsterdam
au sein de la "Grande Ambassade" et il décide de se rendre en bateau à Zaandam (Saardam). Officiellement, la Grande Ambassade est dirigée par Lefort, Golovine et Voznitsyne, et le tsar voyage incognito sous le nom de Pierre Mikhaïlov.










hollande-avril-2011-4-082.JPG
hollande-avril-2011-4 231La maisonnette daterait des années 1630
A peine débarqué en 1697, Pierre reconnaît Gerrit Kist, un forgeron qui a travaillé auparavant en Russie, et il insiste pour loger chez lui.

hollande-avril-2011-4 266La maisonnette de bois est aujourd'hui entourée d'un revêtement en briques. Qu'elle se soit conservée jusqu'à nos jours est exceptionnel. On n'a pas eu cette chance avec la maisonnette de Pierre Ier à Amsterdam.

hollande-avril-2011-4 254En 1818, le roi Guillaume Ier des Pays-Bas achète la maisonnette pour l'offrir à sa belle-fille russe, la grande-duchesse Anna Pavlovna, à l'occasion de la naissance du prince Alexandre. On peut voir le buste d'Anna Pavlovna dans le petit jardin.

hollande-avril-2011-4 128-copie-1Anna Pavlovna invite son beau-père Guillaume Ier à Zaandam en 1831
Anna Pavlovna décide de ne conserver que les deux pièces où a vécu son illustre aïeul, le reste est détruit. Elle est bien sûr très préoccupée par la conservation de la masure et la fait recouvrir. La relique est enserrée comme dans un écrin, et cela rappelle la maisonnette de Pierre Ier à Saint-Pétersbourg (qu'Anna Pavlovna connaissait bien). La maisonnette a souffert d'une inondation survenue en 1825.

hollande-avril-2011-4 209Tableau
(copie?) de Christiaan Julius Lodewijk Portman (1839) commandé par Anna Pavlovna et représentant Pierre dans la maisonnette.

hollande-avril-2011-4 234En 1886, Guillaume III, le fils d'Anna Pavlovna, fait cadeau de la modeste demeure à son petit cousin, l'empereur Alexandre III. En 1890, Alexandre III ordonne des travaux, notamment l'application de poteaux en bois tout autour pour soutenir la construction.

hollande-avril-2011-4 277L'empereur Nicolas II ordonne en 1895 d'entourer la maisonnette d'une construction en briques et d'un mur. En 1897, pour le bicentenaire de la venue de Pierre le Grand, l'ensemble est béni par un prêtre orthodoxe.


hollande-avril-2011-4 241En 2005, Vladimir Poutine a effectué le pèlerinage.

hollande-avril-2011-4-176.JPGAvec le voyage de la "Grande Ambassade", Pierre rompt avec une tradition séculaire. Avant lui en effet, un seul prince a franchi la frontière de sa patrie: le grand-prince de Kiev Iziaslav... au XIe siècle ! Outre les questions diplomatiques, les buts poursuivis par Pierre sont assez précis: développement des constructions maritimes, organisation d'une artillerie puissante, invitation de spécialistes, formation de cadres russes...

hollande-avril-2011-4-219.JPG





Le lit clos est à l'image de la cabane. Quand on pense que Pierre mesurait 2m04 !
L'étrange prédilection du tsar pour les petites pièces à plafond bas est connue.










hollande-avril-2011-4-134.JPG




" Rien n'est petit pour un grand homme "

La légende attribue ces mots à  Napoléon quand il a visité la maisonnette en octobre 1811, mais aucun document ne le prouve. Napoléon a visité la maisonnette en coup de vent, sans paraître y prendre le moindre intérêt. Des témoins parlent même de son sourire moqueur.






hollande-avril-2011-4-226.JPGÇa penche, et pas qu'un peu !

hollande-avril-2011-4-098.JPGPierre est venu en Hollande pour s'instruire au contact des étrangers:
" Mon rang est celui d'un élève et j'ai besoin de maîtres "
(inscription sur le sceau particulier de "Pierre Mikhaïlov" pendant le voyage)

hollande-avril-2011-4-101.JPGDès son arrivée, Pierre se présente comme charpentier au chantier naval de Lijns Teeuwisz Rogge et se met à manier la hache et le rabot. Il parcourt les canaux, visite les filatures, les scieries et les huileries locales.

hollande-avril-2011-4-178.JPG
" Telle il fit la Russie, telle elle sera; aimée des bons, aimée elle restera - terrible aux ennemis, terrible elle sera - glorieuse dans le monde, et elle ne cessera pas d'être glorieuse. "

(extrait de l'oraison funèbre de Théophane sur Pierre le Grand présenté dans la maisonnette)

hollande-avril-2011-4-174.JPGLes habitants de Zaandam comprennent vite que le géant russe Pierre Mikhaïlov est le tsar. Pas de doute possible ! La curiosité des Hollandais est telle que Pierre ne peut plus se déplacer tranquillement. Des attroupements se forment devant sa maison. Exaspéré, Pierre plie bagage au bout de quelques jours et retourne à Amsterdam. Le séjour à Zaandam a été bref, 8 jours, mais il a pris la valeur d'un symbole et reste gravé dans les mémoires d'une manière étonnante. Pierre reviendra à Zaandam en mai 1698 et en mars 1717 et à chaque fois il rendra visite à son vieil ami Kist dans sa demeure sur le Krimp. En 1717, il est accompagné de son épouse Catherine. 

hollande-avril-2011-4-260.JPG
En 1782, le grand-duc héritier Paul Pétrovitch (le futur Paul Ier, arrière-petit-fils de Pierre Ier) et son épouse font le pèlerinage. Leur fils, Alexandre Ier, vient en 1814.

hollande-avril-2011-4-138.JPGLe grand-duc héritier Alexandre Nikolaïévitch, le futur Alexandre II, se rend à Zaandam en 1839, accompagné de sa tante Anna Pavlovna. De nombreuses plaques rappellent les augustes visites, mais ce qui frappe le plus, ce sont les graffiti qui recouvrent entièrement les murs et les vitres.
hollande-avril-2011-058.JPGLe tableau (une copie?) de Christiaan Julius Lodewijk Portman représentant la visite d'Alexandre Nikolaïévitch en 1839 est conservé à l'Ermitage d'Amsterdam (il y aurait une autre version au Rijksmuseum). A l'occasion de la visite du grand-duc héritier Alexandre Nikolaïévitch, Joukovski qui l'accompagnait a composé ces vers:

 " Sur cette humble demeure
Planent les anges saints
Tsarévitch ! Incline-toi,
Ici est le berceau de ton empire.
Ici est née la grandeur de la Russie. "

" Над бедной хижиною сей
Витают Ангелы святые:
Великий князь, благоговей!
Здесь колыбель империи твоей,
Здесь родилась великая Россия ! "


hollande-avril-2011-4 123
hollande-avril-2011-4 191
Un autre grand-duc héritier est venu à Zaandam, Nicolas Alexandrovitch, un an avant sa mort à Nice. Voici les vers du prince Pierre Viazemski à la double mémoire de Pierre le Grand et du tsarévitch Nicolas Alexandrovitch:

" Et lui aussi, le jeune Héritier des Tsars,
Il est apparu dans cette modeste demeure,
Creuset de la gloire de la Russie,
Où un jour notre Pierre, l'héroïque travailleur,
Elabora lui-même de sa main prophétique
Les éléments futurs de sa puissance.
Ici est l'école des Princes ! La source
Des profondes pensées, des hautes inspirations,
Source, où s'abreuveront jusqu'à la postérité la plus reculée,
Les mers russes et le continent de la Russie.
Dans ce sanctuaire, le jeune pèlerin,
S'inclinant devant la mémoire éclatante de Pierre,
Brûlant comme lui d'amour pour la patrie,
Reccueillit d'une oreille pieuse, d'une âme avide,
Dans une silencieuse méditation, la tradition du passé.
Il lut la grande et glorieuse chronique
Que l'aïeul légua lui-même à ses successeurs,
Comme une leçon, comme un exemple.
Ici, du fond de son coeur ému, agité, la prière
S'éleva vers la Providence,
Afin qu'à lui aussi, quand Dieu en fixerait l'heure,
Il fut donné d'accomplir sans reproche son oeuvre souveraine,
En se livrant tout entier en gage à la patrie.
Et de nombreuses pensées bouillonnèrent dans sa jeune âme.
Et son regard illuminé se voila de larmes.
Mais ces jeunes pensées ne devaient point mûrir pour la moisson,
L'orage les faucha dans leur germe;
Et, affranchis du tombeau et de la vie éphémère,
- L'un lutteur dans le combat terrestre,
- L'autre, hôte d'un jour, comme un ange,
Apparu sur la terre pour y resplendir, non pour l'habiter,
L'aïeul et l'arrière-petit-fils sont réunis dans la vie éternelle,
Mais fidèles à l'amour et aux serments des anciens jours,
Aimant la Russie d'un amour infini,
Tous deux planent sur elle, pour elle,
prient tous deux. "

 
hollande-avril-2011-4 106
Pierre Ier à Zaandam

hollande-avril-2011-4-318.JPGLa rivière Zaan

hollande-avril-2011-4 087

Pèlerinage à Zaandam - 2ème partie






Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yannick Harrel 19/06/2011 17:59



Bonjour,


Remarquable compte-rendu de ce voyage d'importance aux Pays Bas qui conditionna le destin de la Russie. Et qui a le mérite aussi de démontrer combien les Pays Bas étaient une puissance qui
comptaient non seulement dans le domaine de l'art mais aussi en tant que thalassocratie dans l'Europe du XVIIème siècle.


Et tout comme vous je suis admiratif de ce personnage si incroyable qui de par l'ampleur des travaux engagés ne pouvait que disparaître trop tôt... Ceci étant, Pétersbourgeois de coeur j'admets
être quelque peu subjectif.


Cordialement



LIZOTCHKA 20/06/2011 18:43



Bonsoir,
Oui, on a un peu oublié la puissance de ce pays à une époque (la puissance de la Suède aussi, puisqu'on parle de Pierre le Grand). Pétersbourgeoise de coeur comme
vous, je ne suis pas très objective non plus envers Pierre Ier :)
Cordialement,
Elise



Jean-Marc 01/06/2011 14:05



Merci Elise pour ce photo-reportage !


 



LIZOTCHKA 06/06/2011 00:51



J'ai bien aimé la Hollande :)



Tania 20/05/2011 08:16



Un billet qui en dit long sur cette petite maison préservée. Merci aussi pour toutes les illustrations. A visiter un jour.



LIZOTCHKA 20/05/2011 10:34



Le souvenir de Pierre le Grand est très présent et cela fait plaisir à voir. Bonne journée, Tania!



margareth 18/05/2011 14:08



En Scandinavie j'ai vu ce même genre de lit fermé, assez court, dans une région où les hommes sont plutôt grands. On m'avait expliqué qu'en fait à cette époque les gens dormaient non pas
allongés, mais à demi-assis contre des oreillers.


En effet, la cabane penche beaucoup. Curieux que rien n'ait été tenté pour la redresser !



LIZOTCHKA 18/05/2011 21:04



Bonsoir Margareth,
J'ai vu de tels lits clos, notamment en Allemagne du Nord. Toujours surprenants !



aimela 16/05/2011 09:58



 Pierre le Grand m'a toujours fascinée et j'ai lu sa biographie  mais j'ignorais que la maisonnette  où il a été hébergé 8 jours existe toujours , merci de ce formidable
article Bises



LIZOTCHKA 16/05/2011 19:17



Bises, aimela !



Gilles 16/05/2011 03:56



Remarquable article, très détaillé, comme d'habitude. Bravo !


En le lisant, je me posait la question de cette nécessité qu'a apparemment la Russie, de Pierre le Grand à Poutine, de venir chercher ses savoir faire à l'Ouest. Mais au moins, dans le cas de
Pierre 1er, ça s'accompagnait d'une volonté de s'ouvrir à l'Europe......



LIZOTCHKA 16/05/2011 19:16



Bonsoir,
Pour le savoir-faire, je ne sais pas. Mais le repli sur soi de la Russie actuelle (enfin, celle que j'ai connue de 1998 à 2008), c'est une évidence. Le rejet des étrangers, un patriotisme qui
devient du racisme pur et simple... C'est bien triste ! Bon, je n'idolâtre pas Pierre le Grand qui était quand même très cruel. Pendant son séjour hollandais, il a par exemple voulu condamner à
mort deux Russes qui avaient dit quelque chose qui ne lui convenait pas. Finalement, les Russes ont fini exilés dans les colonies hollandaises !