ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 00:21


De Cannes à Menton, il y a tant d'endroits liés à la présence russe... Je vais essayer d'en faire le tour, mais cela ne va pas être facile. A chaque fois que je retourne dans le coin, je dispose de si peu de temps !

2009_01160077.JPG
Mon collège et lycée, le Parc Impérial, où j'ai étudié de 1985 à 1992, est lié à la présence russe sur la Riviera. Décidément, déjà que je suis née en face de la cathédrale Saint-Nicolas, boulevard Tsarévitch... La Russie ne me lâche pas ! Mais pour ceux qui connaissent Nice, ce n'est pas original: nous sommes nombreux à Nice à être nés à la clinique Santa Maria, boulevard Tsarévitch, et encore plus à avoir étudié au Parc Impérial. C'est durant mes années au Parc Impérial qu'est né mon intérêt pour la Russie, même si le lycée et son enseignement (très moyen !) n'y sont absolument pour rien. A l'époque, le russe était enseigné en première langue, dès la classe de sixième, et des échanges avaient lieu. Je ne sais pas si c'est toujours le cas. J'en doute. Les cours se tenaient dans des bâtiments plus modernes et très moches. Le grand bâtiment ci-dessus abritait seulement la cantine, l'internat...

parcimperialcarte1.jpgnissalabella.net
La toiture a malheureusement été modifiée depuis.

Evidemment, cet immense bâtiment de la Belle Epoque
n'a pas toujours été un établissement scolaire. A l'origine, c'était un hôtel de luxe pour les hivernants russes.

parcimperial22.jpgComme on peut le voir sur cette carte postale, l'hôtel et la cathédrale Saint-Nicolas sont très proches, car tous les deux construits dans l'ancien domaine Bermond. C'est dans ce parc que se trouvait la villa occupée par la famille impériale russe et c'est là aussi qu'il y avait le pavillon dans lequel le grand-duc héritier Nicolas est mort en 1865. Lorsque la famille impériale a choisi la villa Bermond, dans les années 1860, c'était la campagne. A la fin du XIXe, la ville s'est rapprochée.

parcimperialcarte2.jpg
parcimperialcarte3.jpg
parcimperialcarte4.jpg
Côté marketing, si le splendide hôtel Régina sur la colline de Cimiez pouvait s'enorgueillir d'avoir accueilli la reine Victoria d'Angleterre, l'hôtel du Parc Impérial avait lui aussi ses têtes couronnées, toutes proches, les Romanov. Et une belle vue aussi. De quoi attirer les hivernants !

parcimperial2nice.jpgnicerendezvous.com

L'architecte du projet est le Polonais Adam Dettloff (les Niçois lui doivent aussi le château des Ollières du prince Lobanov-Rostovski). La cérémonie d'inauguration a eu lieu en 1902.
Le palace n'a pas survécu au premier grand conflit mondial et a été acquis par la municipalité dans les années 1920. Le lycée a été inauguré en 1930.


A lire:
"La construction de l'Hôtel du Parc Impérial"
,
par Véronique Thuin
(dans "Les Cahiers de la Méditerranée")


2010 est l'année de la Russie en France et de la France en Russie. Cette année, on fête aussi le 150e anniversaire du rattachement (définitif) du comté de Nice à la France. Il n'empêche qu'en russe la ville est restée Nizza l'italienne,
Ницца...

A propos des Russes à Nice, récemment un lot a attiré mon attention lors de la vente aux enchères chez Sotheby's à Londres d'objets ayant appartenu à la grande-duchesse Marie Pavlovna l'aînée (ses descendants sont fauchés ou bien n'arrivent-ils pas à se partager l'héritage?):nice10.jpg"Nizza 1864-1865 VV"... Les boutons de manchettes (or et marqueterie) du mari de Marie Pavlovna, le grand-duc Vladimir Alexandrovitch (1847-1909), le frère d'Alexandre III.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fraisé 31/01/2010 18:13



Дорогая ЛИЗ,
Это с ностальгией  я открываю ваш блог. Я также  родилса в Нице перед войной. Учйлся в матернелле в парк империял, после, малый преслужник в соборе. Мое сожаление что мои родители 
не прожили для того чтобы увидеть падение коммунизма.
Chère Liz,
C'est avec nostalgie que je découvre votre blog. De parents russes, né à Nice, avant la guerre, j'ai appris le français à l'age de cinq ans au Lycée du Parc.
Mon grand regret est que mes parents n'ont pu voir et vivre la chute du communisme.
Cordialement.



LIZOTCHKA 31/01/2010 20:20



Ницца... знакомый запах детства... семейные воспоминания...



musearevelise 08/01/2010 18:23



coucou elise, c'est un vrai régal de te lire, toujours très instructif, je te souhaite un bon wk bisous véro



Muad 85 08/01/2010 17:34


Coucou Lizotchka, je te souhaite plein de bonheur et de belles surprises pour cette nouvelle année.
Gros bisous,


margareth 08/01/2010 17:14


Cimiez. Un quartier que je connaissais bien puisque j'y vivais. Il me semble me rappeler l'Hôtel Régina. Mais je me demande s'il n'avait pas été rebaptisé "palais".


Loic 07/01/2010 19:39



La grandeur de ces monuments témoignent de l’importance de Nice pour la nation russe !


T’ai-je souhaiter une bonne année ? Je le fais, sincèrement. Plein de vœux pour ta famille et toi-même. Amicalement. loic



alouette 07/01/2010 11:39


Дорогая Лизочка, С Рождеством
j'avais lu il y a peu que Nice s'écrivait Ницца en russe, et cela m'avait intriguée puisque le c existe en cyrillique, je suis ravie de savoir pourquoi !
merci encore et bonne année à toi et les tiens


Aimela 06/01/2010 10:35


Je ne suis jamais allée à Nice mais si un jour, je peux, j'irai dans ce quartier  regarder cet architecture. Merci pour tes articles toujours bien fournis


Tania 06/01/2010 10:01



Le jour où je visiterai Nice en prenant le temps, je ne manquerai pas d'y observer tous ces "beaux restes" des Russes à Nice - une série très intéressante. Merci, Lizotchka.