ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 00:42


kokochnik2.jpgUn diadème en platine serti de 488 diamants !

Après le diadème "Vladimir", voici un autre fabuleux diadème d'Elizabeth II. Sa forme est inspirée de celle d'un kokochnik, la coiffe traditionnelle russe. En fait, on devrait plutôt dire du kokochnik porté à la cour de Russie, sensiblement différent de celui des paysannes ! Ce diadème témoigne aussi des liens très forts qui unissaient les monarchies britanniques et russes à cette époque.

Queen Alexandra's Kokoshnik Tiara

kokochnikelizabeth

kokochnik.jpg


Ce diadème provient de la collection d'Alexandra, l'arrière-grand-mère de la reine actuelle.


kokochnik3



Alexandra (née princesse de Danemark, 1844-1925), princesse de Galles, puis reine consort de 1901 à 1910, épouse d'Edouard VII.








Alexandra a reçu ce diadème à l'occasion de son 25e anniversaire de mariage, en 1888, de la part de Lady Salisbury, au nom de 365 pairesses. Il a été réalisé par le prestigieux joaillier Garrard.

Alexandra (alors princesse de Galles) avait demandé à ce que le diadème soit inspiré de celui de sa soeur Dagmar, impératrice de Russie.

mariafedorovnadiademe.jpg L'avant-dernière impératrice de Russie Marie Fédorovna, née princesse Dagmar de Danemark (1847-1928), la soeur d'Alexandra.
mariefedorovnadiademeMarie Fédorovna porte le costume de cour avec l'incontournable kokochnik.


eriksencatherine


Banni de la haute société sous Pierre le Grand, le kokochnik revient en grâce sous le règne de Catherine II. La princesse allemande devenue tsarine soulignait ainsi, une fois de plus, son attachement aux traditions russes. Plus russe que les Russes, comme toujours !

A gauche: Catherine II en habit russe avec gilet (chougaï) et kokochnik. V. Eriksen. 1772.

 


catherine2


 




Catherine II en costume russe
Peintre anonyme d'après un original de Torelli (fin XVIIIe)











Un peu plus tard, la guerre contre Napoléon provoque un sursaut de nationalisme et un intérêt pour tout ce qui est russe.
En 1834, Nicolas Ier instaure un nouveau "dress code" à la cour. Quand on connaît le caractère de Nicolas Ier, on peut dire qu'il instaure un énième uniforme.
 
alexandrafp.jpg



L'impératrice Alexandra Fédorovna (née princesse de Prusse, 1798-1860), l'épouse de Nicolas Ier, affectionnait particulièrement les kokochniks.
A. Malioukov (1836). Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.







sofia-orlova-e.jpg





Portrait de la dame d'honneur Sofia Vassilievna Orlova-Dénissova (?)
Pimène Orlov (1835). Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.









La robe de brocart d'or ou d'argent est inspirée du sarafan, la robe traditionnelle paysanne. Un grand décolleté, une longue traîne et un kokochnik. Les diplomates étrangers de l'époque étaient éblouis.

robe2Portrait de la dame d'honneur Anna Alexeïevna Okoulova (?)
Pimène Orlov (1837). Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.

La seconde moitié du XIXe siècle est l'époque de l'historicisme et l'intérêt pour les costumes nationaux s'accroît encore. Le "pseudo-russe" ou "néo-russe" est à la mode. L'apogée sera le fastueux bal de 1903 à la cour de Nicolas II.

mariealexandrovnaL'impératrice Marie Alexandrovna (née princesse de Hesse-Darmstadt, 1824-1880), épouse d'Alexandre II, alors qu'elle n'était que grande-duchesse.
Ivan Makarov (avant 1855)

Le costume instauré par Nicolas Ier restera en vigueur jusqu'au coup d'Etat bolchévique, sans trop de changements.


elisabethcour La grande-duchesse Elisabeth Fédorovna (née princesse de Hesse-Darmstadt, 1864-1918), épouse du grand-duc Serge Alexandrovitch et soeur de la dernière impératrice.

olgatatianacour Les grandes-duchesses Olga (1895-1918) et Tatiana (1897-1918), les filles aînées de Nicolas II


marie La grande-duchesse Marie (1899-1918), la troisième fille de Nicolas II.


anastasiakokochnik La grande-duchesse Anastasia (1901-1918), la dernière fille de Nicolas II.

Le kokochnik, précieux ou simple, un véritable "must-have" !


The Vladimir Tiara
Les deux soeurs danoises, Dagmar et Alexandra, et leurs fils, Nicky et Georgie
Le bal "à la russe" de 1903: des kokochniks en veux-tu, en voilà !
Dagmar-Marie Fédorovna et les Russes à Nice


Partager cet article

Repost 0

commentaires

maëva 04/05/2011 16:47



bonjour, j'ai trouvé cet article très intéressant et je voulais savoir dans quel musée se trouvait le portrait de Catherine II en costume russe d'après Torelli? je n'ai pas réussi à le trouver
ailleurs sur internet ...



LIZOTCHKA 04/05/2011 22:57



Bonsoir,
Le portrait se trouve au Musée historique (Moscou).
http://www.rusarchives.ru/evants/exhibitions/catherine_great/74.shtml



Victoria 06/11/2010 13:00



Bonjour, c'est avec grand plaisir que je suis tombée sur votre blog, par hasard. Il est très intéressant, et très complet. Je le conseillerais à mon entourage.


Je voulais juste vous faire une suggestion d'article. Il serait très intéressant d'en faire un sur le costume de cour. Les photos que vous montrez sont magnifique, et les robes sublime. Sur
google image il y a une robe de Cour de la tsarine Maria Feodorovna rouge qui est magnifique. Et je pense que se serais bien d'expliquer de quoi sont composés les robes etc.. Après c'est votre
blog, vous en faite ce que vous voulez c'est vous qui préparé les artciles c'étais juste une suggestion


Je reviendrais avec plaisir sur votre blog !



LIZOTCHKA 14/11/2010 11:50



Merci Victoria pour la suggestion. Je vais mettre les robes sur la liste des sujets en attente!



virjaja 27/01/2010 18:11


quel bel article!!! de belles robes et beaucoup d'émotion devant les photos de ces petites Princesses... bisous. cathy


deborah/parcé/ 11/01/2010 11:19


                               bonjour à chère
élise,


Vous aimez les voyages,vous aimez l'histoire.Aimez vous la chasse?
J'aimerais discuter avec vous.Je commence une collection en mémoire de mes passions de mes vies passés.J'aimerais passer de l'autre coté du miroir.
Cet année ce ne sera pas faisable,je pense gouter à une aute facon de vivre,si la chance me souri.En attendent j'aimerais plus vous connaitre,meme si quelque part je vous percois deja.répondez
moi,nous avons le temps.


kéline 28/12/2009 07:24


Quels magnifiques bijoux, des oeuvres d'art qui doivent peser très lourd. Les artisans faisaient preuve de beaucoup de créativité.
J'ai l impression (fausse peut être ?) que les diadèmes des jeunes princesses ou duchesses sont plus légers, en tissu (?) et en perles et non pas en or massif .
Je te souhaite une belle fin d'année 2009 et un bon réveillon pour la clore !
bisous Lizotchka


bunny le chti 24/12/2009 19:49


salut
je te souhaite un bon réveillon et de bonnes fêtes de fin d'année


Sandrine 24/12/2009 15:21


Merci beaucoup pour ce blog beau et passionnant et joyeux Noël à vous.


Nicolas 23/12/2009 18:43


Bonjour,

C'est plutôt intéressant toutes ces infos sur l'histoire de la Russie.
ça doit être bien d'aller dans ce pays nottament Moscou.

Joyeuses fêtes
Nicolas à Montréal


aimela 23/12/2009 12:20


Je viens te souhaiter un joyeux Noël et bises


aimela 21/12/2009 11:07


Superbe article, j'ai du mal à repartir à mes occupations  lorsque je viens sur ton blog tant il me fait rêver. JoYeux Noël  et bises 


Kty 20/12/2009 21:08


superbe lecon de mode et d'histoire.
Merci à toi


Tania 20/12/2009 19:24


J'ignorais tout des kokochniks - diadèmes, que de "grandeurs".


Dirrty Frank 20/12/2009 10:42


La vraie vie moscovirte vue de l'intérieur sur http://brisonslaglace.blogspot.com


margareth 19/12/2009 14:07


Il faut reconnaître que le kokochnik (et même le costume folklorique russe) donne à toute femme, humble ou noble, une allure de princesse.


Loic 19/12/2009 12:17



Bonjour,


Tu nous apporte, encore, ces belles illustrations qui nous plongent dans ces mondes passés, délicats dans leurs apparences mais qu’il ne faut
pas oublier car ils ont fait notre Europe, notre civilisation.


Amitiés. Loic