ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 10:46



paris-fev-2011-058.jpgDepuis 1995, je passe toujours la Saint-Valentin à Paris. Je venais d'abord de Nice, puis de Saint-Pétersbourg, et maintenant de moins loin, du Mans (seulement 54 minutes en TGV). Mon Valentin a changé, mais l'émerveillement devant Paris est le même. Trois jours pour profiter cette fois. D'abord, un petit tour à la Pinacothèque pour les tableaux de l'Ermitage. Je savais qu'il n'y avait aucun chef-d'oeuvre et que je serais déçue, mais je ne pouvais pas ne pas y aller. Une visite plus imprévue au Musée des lettres et des manuscrits, parce que c'est boulevard Saint-Germain, à deux pas de ma niche. Une belle expo y est consacrée à Romain Gary (1914-1980), à travers 160 documents.

 

  Quelques citations de Gary qui m'ont touchée à cette expo...


A la question:

"Vous écrivez depuis longtemps ? [...] En quelle langue ?"

Romain Gary répondait:

"Vous connaissez l'histoire du caméléon?
On le met sur un tapis bleu, il devient bleu;
on le met sur un tapis jaune, il devient jaune;
sur un tapis rouge, il devient rouge;

on le met sur un tapis écossais, il devient fou.
Moi, je ne suis pas devenu fou,
je suis devenu écrivain.
Ma première couleur a été la Russie puis,
après la Révolution, ce fut la Pologne
où je suis resté six ans.
Puis ce fut le midi de la France, le lycée de Nice,
l'aviation, dix ans d'Ajaccio, quinze ans de diplomatie,
dix ans d'Amérique, bilingue français-anglais,
correspondant de journaux...

Voilà. Je suis le caméléon qui n'a pas explosé."

(entretien avec Caroline Monney, 1978)


"[...] je suis niçois [...] Parce que j'ai été élevé à Nice, que mes premières amitiés se sont formées à Nice, que les premières filles que j'ai aimées étaient à Nice, et que je me sens [...] toujours bien à la Méditerranée."


"Je n'ai pas une goutte de sang français, mais la France coule dans mes veines."


"On a envie de changer le monde pour enfin l'envoyer se faire foutre."


Dans les collections permanentes du Musée des lettres et manuscrits, la Russie est aussi présente.

paris-fev-2011-239.jpgLettre du grand-duc Vladimir Alexandrovitch (le frère d'Alexandre III) à Gustave Eiffel (mai 1890). De nombreuses personnalités assistent à l'ouverture de l'Exposition universelle, en mars 1889, dont Vladimir Alexandrovitch, admiratif: "Ma visite à l'Exposition l'an dernier m'a laissé une profonde impression: la Tour est restée gravée dans ma mémoire comme un des résultats les plus surprenants du savoir humain."

paris-fev-2011-289.jpgLettre de Tchaïkovski (une grande vitrine lui est consacrée), datée de 1881. En 1877, malgré les rumeurs sur son homosexualité (ou pour les faire taire), il épouse Antonina Milioukova. Ce mariage est un échec, mais Antonina refuse de divorcer et le harcèle. Eprouvé par ces événements, il séjourne souvent chez sa soeur à Kamenka (Ukraine), et peine à travailler: "Vous avez raison, pendant cette période de manque d'intérêt pour la composition, je devrais voir le positif, c'est une opportunité de me reposer. Heureusement, l'envie de composer reviendra." confie-t-il à son correspondant.

On peut voir aussi des lettres signées Catherine II ou Staline, une vitrine consacrée aux Ballets russes, et toutes les autres collections (passionnantes) classées par thèmes: l'histoire, les arts, les sciences, la musique...



Bon, je veux devenir parisienne (c'est pas nouveau). Дело осталось за малым... Il reste à convaincre mon homme qui a quitté Paris il y a quelques années et qui ne veut plus en entendre parler !






Partager cet article

Repost 0

commentaires

Grace.B 01/07/2011 21:21



Bonsoir,


C'est à un ami que je dois cette première visite à votre blog et je me réjouis de marcher sur ses pas à travers vos mots. Excellent choix que celui du caméléon. Je me souviens avoir entendu cet
entretien ou du moins cet extrait l'année dernière.


Ravie de ma découverte.


Grace



LIZOTCHKA 03/07/2011 21:49



Bonsoir,
Ravie moi aussi d'avoir une lectrice de plus.



margareth 19/02/2011 18:16



Quand j'ai dû quitter Paris il me semblait impossible de vivre ailleurs. Et maintenant, des années après, la seule perspective d'y passer m'angoisse !



LIZOTCHKA 19/02/2011 21:23



Bonsoir Margareth,
Mon compagnon a travaillé à Paris pendant plus de 20 ans et maintenant il ronchonne pour y passer un week-end... Mais pour Paris (ou une autre grande ville),
tout dépend du caractère. Je n'aime pas vivre en campagne!



flora 19/02/2011 10:13



Bonjour, Lizotchka,


A propos de votre visite au musée des manuscrits, je pense à notre époque éphémère : que restera-t-il de nos écrivains, quelques traces virtuelles et invisibles mais quasiment rien qui
témoignerait du processus de l'écriture, ni de la trace de leurs mains, témoins intimes et mystérieux de leurs personnalités...



LIZOTCHKA 19/02/2011 11:26



Bonjour Flora,
Je n'y ai pas pensé pendant la visite, mais c'est vrai ! Et la correspondance, c'est pareil...



Gilles 16/02/2011 14:42



Romain Gary (Roman Kacew) a effectivement eu une vie hors du commun.


Je rappelerai seulement qu'il est ne a Vilnius, alors dans la Russie tsariste depuis 1795, capitale du Grand-duche de Lituanie qui deviendra tres disputee a partir du retour a l'independance
(tiens, coincidence, le 16 Fevrier 1918) et qui sera ensuite occupee militairement par les Polonais entre 1920 et 1940.


Devant l'immeuble ou est ne et a vecu Roman Kacew, il y a une statue qui rappelle l'episode relate dans la promesse de l'aube ou il mange une de ses
chaussures pour attirer l'attention d'une jeune voisine ....


http://www.ambafrance-lt.org/france_lituanie/spip.php?article486



LIZOTCHKA 16/02/2011 18:36



Bonsoir Gilles,
J'ai pensé à vous avec Gary. Le sujet avec l'Empire russe est délicat et compliqué ! C'est bien que Vilnius se souvienne de lui. A Nice, il n'y a rien, je crois, à part une plaque (mais je dois
vérifier).



aimela 16/02/2011 11:59



Très belles citations de Romain Gary c'est vrai que lorsqu'on voit de jolies expositions, on a envie de Vivre à Paris , il reste à convaincre , pas toujours facile De par mes moyens, je ne peux visiter le monde que derrière un écran  mais bon, c'est toujours ça. Merci pour
l'article



LIZOTCHKA 16/02/2011 18:29



Bonsoir Aimela,
Pas facile de convaincre. Il me reste à prier sainte Rita car mon cas est désespéré, j'en ai bien peur. Enfin, on verra bien. La vie réserve des surprises.