ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 00:02


Le Jour de la Victoire, c'est bien sûr le 9 mai 1945, mais il y a un autre jour qui s'appelle ainsi: c'est le 27 janvier 1944, le jour de la levée totale du blocus de Léningrad. Dans la ville qui a perdu presque 1 million d'habitants (la plupart morts de faim), c'est une date sacrée. Les monuments et commémorations rappelant le blocus sont innombrables. Dans la rue Kronverkskaïa, Кронверкская ул., ma rue, un monument rend hommage aux femmes de la DCA qui ont combattu de 1941 à 1944.

kronverkskaia-ul-st-petersbourg-20L'ensemble date de 2002 et a remplacé un mur décrépi (sculpteur Lev N. Smorgon, architecte Igor D.
Matvéïev). Il a été créé sur l'initiative des anciens combattants de la défense antiaérienne, avec le soutien financier d'Alfa-Bank.

kronverkskaia-ul-st-petersbourg-10.jpgLes femmes combattantes - les anges gardiens du ciel de Léningrad

kronverkskaia-ul-st-petersbourg-6.jpg
kronverkskaia-ul-st-petersbourg-7.jpg

kronverkskaia-ul-st-petersbourg-1.jpgLa rue Kronverkskaïa, par Igor Yanovski

27-janvier-1944-leningrad.jpgAnna Ostrooumova-Lébédéva, "Feu d'artifice", 1944
Le feu d'artifice sur la Néva le 27 janvier 1944 est devenu un des symboles de la Victoire.
Et la DCA est à l'honneur.

" И в ночи январской беззвездной,
Сам дивясь небывалой судьбе,
Возвращенный из смертной бездны,
Ленинград салютует себе. "

Анна Ахматова, 27 января 1944 г.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alexandre 01/02/2011 16:54



En effet les finlandais esparaient récupérer ces territoires , qui avant Pierre le Grand étaient suédois mais de population finnoise .


D'ailleurs jusqu'au XIXème siècle , une petite population finnoise continua à y habiter , en témoigne les différents temples luthériens finlandais construits à Saint-Petersbourg , à Kronsdtat ,
et dans les environs .


Mais cela n'excuse pas les atrocités dues au blocus de Leningrad .


En contrepartie de leurs actes et intentions les finlandais ont vu leur pays amputé par Staline de la Carélie et d'un accès à l'arctique .


Tous bien sûr ne sont pas à mettre dans le même panier , mais pour avoir visité ce beau pays il y a quelque temps , on peut dire qu'il y a une sorte d'amnésie de ces faits .Il ne faut pas en
parler , c'est encore tabou : je l'ai expérimenté .


Pourtant les finlandais et la Finlande ne furent jamais opprimés durant la période impériale russe ( le tsar était grand-duc de Finlande de 1809 à 1917 ) : bien au contraire ce territoire était
un des rares de l'Empire à bénéficier d'une semi-autonomie et du libre emploi de sa langue , ce qu'avait d'ailleurs interdit les précédents occupants suédois avant 1809 .



LIZOTCHKA 01/02/2011 18:33



Bonsoir Alexandre,
Si les Finlandais ne se souviennent pas de ces moments tragiques, c'est bien dommage. La Russie (tsariste ou non) est toujours perçue comme une menace, l'agresseur, l'occupant, forcément mauvais.




margareth 29/01/2011 19:39



J'ai lu avec un intérêt certain le long commentaire d'Alexandre. J'ignorais le rôle des pro-nazis finlandais dans le siège de Léningrad. Il y a quelques années j'avais une émission très
intéressante basée sur le témoignage d'une femme qui avait survécu au siège de cette ville. Il était à la fois fort et émouvant. Le monument dans sa simplicité est très évocateur.



LIZOTCHKA 30/01/2011 21:29



Merci Alexandre ! Les Finlandais espéraient récupérer ces terres. Un nouveau lien sur le sujet: http://www.circe.paris-sorbonne.fr/villes/2009_2010/leningrad/leningradhome.html



flora 28/01/2011 10:30



Anna Akhmatova, toujours aussi belle, émouvante et énergique... J'aime beaucoup ce monument (de "mon temps", il n'existait pas encore, bien sûr mais j'ai visité le musée du blocus et le
cimetière...)



LIZOTCHKA 28/01/2011 19:50



Beaucoup d'habitants de la ville ne l'ont pas vu, j'en suis sûre.



Alexandre 28/01/2011 05:11



Oui ne l'oublions pas .


 


Et n'oublions pas non plus les villes aux alentours qui n'ont pas eu cette chance de résister et qui onté été anéanties de même que leur fabuleux patrimoine : Peterhof , Tsarskoïe Selo , Pavlovsk
, Gatchina , Ropscha et tant d'autres résidences impériales moins connues ...


Seule Oranienbaum a survécue .


rendons hommage aux courageux habitants de ces villes qui au péril de leur vie ont aidé à evacuer en partie les demeures impériales et cacher leurs trésors .


Une chose qu'il faut savoir sur le siège de Leningrad : certes les nazis voulait que la ville tombe mais n'avaient pas l'intention de la détruire ...au début .


Ce sont les pro-nazi finlandais qui s'acharnèrent le plus contre la ville martyre et qui avaient jurés de la raser jusqu'à la dernière brique .


J'ai pu voir de mas yeux la traduction d'un texte édifiant où le général allemand responsable de ce blocus autorisait sans problème à leur demande , les pro-nazis finlandais à raser la ville
s'ils parvenaient ensenble à la prendre !!


Tout comme ce sont des milices franquistes espagnoles qui ravagèrent Tsarskoïe Selo et Peterhof , et les SS le Palais Alexandre dont ils avaient fait leur quartie général ( la fameuse photo
montrant l'esplanade du palais Alexandre avec une énorme stèle de marbre gravée " SS " et surmontée de la croix gammée fait froid dans le dos , brrrr ).


C'est pourquoi , malgré les polémiques que cela entraine , je suis totalement pour que la nation russe conserve en pleine et entière propriété les oeuvres d'art des musées et collections
allemandes confisquées en 1945 et exposées en partie à l'Ermitage .


C'est une juste compensation et le meilleur hommage que l'on puisse faire à cette ville et à ses habitants qui ont combattu jusqu'au bout



LIZOTCHKA 28/01/2011 19:47



Bonsoir Alexandre,
Concernant la restitution des trophées de guerre, entièrement d'accord. Que la Russie garde tout ! Les habitants actuels n'oublient pas cette page tragique de leur histoire. Plusieurs villes de
Russie ont organisé des commémorations. Et en Israël aussi: je ne savais pas qu'il y avait un monument dédié au blocus là-bas.



Tietie007 27/01/2011 15:41



Léningrad, ville martyre !



LIZOTCHKA 27/01/2011 18:03



Oui, malheureusement. Il ne faut pas l'oublier.