ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 21:28

 

 

defi-russie Pimpi propose un défi pour l'année France-Russie.  La littérature russe. Русская литература. Rousskaïa litératoura. Et tout ce qui est lié, de près ou de loin, à la Russie (si possible des livres). Je n'ai pas choisi un roman classique (je les aime pourtant !), mais un livre pour enfants sorti en 2008. Un livre découvert sur le Runet il y a peu (le texte est accessible en ligne). A dire vrai, plus que l'histoire, ce sont les illustrations qui m'ont scotchée. Bref, le genre de livres que j'aurais du mal à donner à ma petite Irina tant ils sont beaux !

 

Les éditions "Vita Nova" ont sorti ce magnifique livre pour enfants: "Les Ermites: un conte de Saint-Pétersbourg" d'Alexeï Bobrinski. L'histoire, purement pétersbourgeoise, est accompagnée d'illustrations féeriques d'Olga Popougaïéva et Dmitri Niépomniachtchi (un couple dans la vie).

conte-petersbourgeois-ermites.jpgLes ermites sont de petits êtres bienveillants. Ils descendent des elfes et des gnomes. Ils sont arrivés en Russie dans les bagages de Pierre Ier et des architectes et artisans étrangers invités par le tsar fondateur de Saint-Pétersbourg. Ils habitent à Saint-Pétersbourg depuis la création de la ville, en 1703. Les ermites sont invisibles, mais certaines personnes, surtout des enfants, peuvent les voir. Il y a parmi les ermites des savants, des architectes, des ingénieurs, des marins... Leur mission est importante: ils protègent la ville et ses bâtiments. Dans le livre, ils doivent lutter contre le serpent Balamout qui s'est échappé du piédestal du "cavalier de bronze", le monument à Pierre le Grand. Si le serpent n'est pas vaincu, les fameuses "nuits blanches" de Pétersbourg risquent de disparaître !

   

conte-russe.jpg 

 

 

 

"…А в это время Семён Пантелеймонович, старший хранитель пушек Петропавловской крепости, как обычно собирался идти заряжать орудие для полуденного залпа. Услышав выстрел, он стремглав выскочил из своей каморки: 

— А?! Что?! Кто стрелял?! Что случилось?"

 

  

 
Par une belle journée de juin, un événement des plus étranges survient: le traditionnel coup de canon de midi tiré de la forteresse est en avance de 13 minutes et le boulet se retrouve dans les salles du musée de l'Ermitage. Le cheval du "cavalier de bronze" sursaute et le serpent du piédestal s'échappe et va se cacher dans l'herbe... Dans l'agitation de la grande ville, tout cela passe inaperçu. Il n'y a que l'artificier Sémion Pantéleïmonovitch qui remarque que le coup de canon n'a pas été tiré à l'heure, et pour cause: c'est lui qui le tire habituellement ! Consciencieux, il va passer sa journée à chercher le boulet de canon.

 

forteresse-pierre-et-paul.jpg 

 

 

La forteresse Saint-Pierre-et-Saint-Paul avec la flèche dorée de sa cathédrale surmontée de l'ange qui, selon la légende, protège la ville. Le boulet de canon se dirige vers le musée de l'Ermitage, de l'autre côté de la Néva... Les navires de l'éternel ennemi suédois font une apparition. En réalité, ils n'ont jamais réussi à s'approcher de cette forteresse et ne sont jamais entrés à Saint-Pétersbourg, mais ils ont tellement marqué les esprits...




 

theodore-ioann-fedia.jpg

  Le collégien Fédia Kouznetsov avec les frères ermites Ioann et Théodore qu'il a rencontré au musée de l'Ermitage et qui vont lui faire passer une journée inoubliable. La famille de Théodore et Ioann habite le palais d'Hiver depuis sa construction. Avec les deux frères, Fédia cherche à savoir d'où vient cet étrange objet ressemblant à une boule de bowling et il découvre le monde des ermites.

ioann

 

L'illustratrice Olga Popougaïéva a également confectionné des poupées des principaux personnages. A gauche, Ioann, l'aîné des deux frères, et le boulet de canon trouvé à l'Ermitage. Ioann semble avoir le même âge que Fédia Kouznetsov, mais il est en fait beaucoup plus vieux. Difficile à dire car les ermites vivent plus longtemps que nous et ne comptent pas leurs années !

theodore

 

 

 

 

 

 

Théodore, le cadet. Il est né au XIXe siècle, sous le règne d'Alexandre II.

 

 


 

catherine2.jpg

 

 

 

 

  Le grand-père de Théodore et Ioann, Façade, avec Catherine II. Architecte, il a soufflé à l'impératrice l'idée de construire un nouveau bâtiment à côté du palais d'Hiver pour abriter ses oeuvres d'art, le Petit Ermitage. On sait d'où vient ce nom désormais... C'est en l'honneur du grand-père ermite ! Vous reconnaissez les chiens préférés de l'impératrice?

 



 


Un petit clin d'oeil de l'auteur au directeur du musée de l'Ermitage, Mikhaïl Piotrovski, qu'on ne voit pratiquement jamais sans écharpe, été comme hiver. Chaque ermite a une écharpe rayée magique, faite en laine de chat (les chats du musée, bien sûr !). Plus l'ermite est respecté, plus l'écharpe est longue.

 

Fédia, Ioann et Théodore se retrouvent à l'Ermitage, chez le grand-père Façade qui est occupé à construire une "oeuvre d'art" avec différents objets. Façade leur ordonne de remettre la boule à sa place. Sinon, des malheurs pourraient s'abattre sur la ville. Et il leur dit aussi de se méfier du serpent Balamout qui s'est enfui. Les chats de l'Ermitage sont évidemment là eux aussi.

chats-ermitage.jpg 

"…Они вошли в круглую залу, показавшуюся Феде много больше школьного спортзала. Колонны, уходившие ввысь, были увешаны верёвочными лестницами, крюками и перекладинами, а сверху сквозь паутину канатов пробивались лучи света. В середине залы, доставая почти до самого потолка, возвышалась груда какого-то хлама. «Грязновато тут у вас», — подумал Федя. Но, приглядевшись, мальчик понял, что это вовсе не хлам, а затейливая башня. Она была собрана из всякой всячины: костяшек домино, стеклышек, шахматных фигур, оловянных солдатиков, черепаховых гребёнок, серебряных шпилек и прочих пустяковин. Башня была увенчана несколькими вершинами, снабжена множеством лестниц и переходов, висевших в воздухе. Рядом бегал такой же маленький, как Теодор и Иоанн, старичок с длинной бородой в рыже-бело-черном шарфе и камзоле с кармашками. Он ни на секунду не останавливался: хватал очередную пустяковину, забирался с ней на башню, ставил её — и тут же снова переставлял. Вот, ловко цепляясь, полез по стене, оторвал от камзола пуговицу и установил её на одной из вершин башни. Делая всё это, бородач негромко, басовито гудел.

 — Это наш дедушка Фасад, — указал на старичка Теодор, — правда, бодрый?"

 

Les statues sur le toit du palais d'Hiver voient tout, savent tout, ou presque. Nos compères leur demandent d'où vient ce boulet. Les statues sont tellement effrayées qu'elles ne peuvent répondre !

 ermitage-toit.jpg 

"Федя достал из рюкзака ядро и только тут почувствовал, какое оно тяжелое.

 — Вот… На шар для боулинга похоже...

 Стоявшие вокруг статуи вдруг неподвижно застыли в трагических позах и только через несколько мгновений одна из нимф испуганно заговорила:

  — Сей шар не для игрушек создан! Он как Ареса грозный меч, что осенью ненастной угрозу нёс нам страшным львиным рыком!

 — А-а-а! — закричали статуи хором и, отскочив к самому краю крыши, закрылись от Феди руками.

 — Чего это они так испугались? — удивился Теодор.

— От страха чуть живой! — перевел дух один из героев. — Но, чу! Где друг наш верный, что Демиургом в вазе поселен?

— Увы же мне, увы… — донеслось из-под крыши.

Герой из вазы так перепугался, что чуть было не свалился вниз, но чудом успел ухватиться за карниз. Статуи бросились выручать его."  



La boule appartiendrait-elle aux lions du quai de l'Amirauté ? Non, il faut continuer à chercher.

lion-st-petersbourg.jpg 

 

"— А шары-то на месте, — приглядевшись, заключил Иоанн. Он тоже предпочёл не подходить к «котятам» близко. — Нет, они бы шары терять не стали, они с ними играть любят — по ночам гоняют, как кошки мышек! 

— Значит, это не их шарик, — решил Федя.

— Или вообще не шарик, — выпалил Иоанн.  

— Как это не шарик?

— Ну, что-нибудь другое…

— Да вот же он: круглый, тяжелый. Что же это тогда?.. — Федя совсем растерялся.  

— Пока не знаю. Но видно, что вещь важная, раз дед Фасад велел вернуть!"

 

 
Le méchant Balamout qui était prisonnier sous les sabots du cheval de Pierre le Grand s'échappe !

  serpent-conte

 

 

 

"— А-а-а! — завопили ребята хором. — Змей ожил! Бежим! 

Мальчики не сговариваясь бросились к собору в поисках защиты. Ноги, вдруг одеревеневшие от страха, не слушались Федю, да ещё и эрмиты тянули его в разные стороны. За спиной слышалось гадкое шипение змея:

— От меня не уйдё-ш-ш-шь, отдайте ш-ш-шар, ш-ш-шалопаи!"

 

 

 

 

 
Tout Pétersbourgeois sait que la cathédrale Saint-Isaac possède un sous-sol (il a servi pendant le blocus pour mettre à l'abri des oeuvres d'art provenant de musées et de palais de Léningrad). Fédia et les deux jeunes ermites entrent dans le sous-sol de la cathédrale. C'est là que vit la grand-mère de Ioann et Théodore.

 st-isaac.jpg  

 

   

"…Под Исаакиевским собором на много метров вниз простирается пещера. Своды её украшают картины ночного неба с россыпью серебряных звезд. В середине пещеры из потолка растёт огромное дерево. Но не вверх, а совсем наоборот, кроной вниз. И, по преданию, заканчивается оно в самом центре Земли. Вокруг же огромного ствола плещется озеро, растекающееся каналами во множество арок. Из пещеры по воде можно попасть в любую часть города.

Это дерево и было домом бабушки Солеи."

   

 

 

 

Après un petit voyage mouvementé en bateau, un bonjour à Tchijik-Pyjik, les voilà au château Saint-Michel (ou château des Ingénieurs) avec ses fantômes. Le fantôme de la "Dame de pique" de Pouchkine est en fait une invention du père de Théodore et Ioann, Parapet, ingénieur en chef au château. 

chateau-st-michel.jpg

   

 

 

 

 

 

 

"Иоанн на руках у Феди монотонно лепетал: 

— Нам всем конец. Пиковая дама означает эту, как её, тайную недоброжелательность..."

 

 

 

 

 

 

  

 

Le jardin d'Eté (vous reconnaissez la chouette? et l'ours?). Un jardin magique: des pommes au goût de fraises, des fruits au goût de chocolat (mon rêve !), des pommes de terre en forme de lettres, d'étoiles ou d'animaux (les rondes, c'est trop ennuyeux!)... C'est aussi au jardin d'Eté que travaille la maman de Ioann et Théodore. Elle remplace les statues qui partent pour restauration.

jardin-ete.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

"Федя даже не удивился тому, что в Летнем саду есть вишни. С эрмитами к чудесному быстро привыкаешь!"

 

 

 

 

 

 

  

  



Le pont de la Trinité. Ce sont des ermites qui chaque nuit pendant la période navigation, d'avril à novembre, relèvent le pont pour laisser passer les bateaux.

 pont-trinite.jpg

 



  

"Оказывается, в Троицком мосту тоже живут эрмиты. Это они каждую ночь запускают сложный механизм, разводят мост и открывают путь кораблям."

  

 

 

 

 

 

 

 

   



Le croiseur Avrora (Aurore), symbole du coup d'Etat de 1917 ...

croiseur-aurore

... et demeure de l'oncle Nord qui s'occupe de la navigation à Pétersbourg.

croiseur-aurore-conte.jpg.jpg

 

st-petersbourg-conte.jpg

"Петербург засыпал…

— Презабавнейший был денёк, — зевнул Нептун. — Доброй ночи!

— Сказочный день! И солнца свет, и дождик тёплый, — вторил ему парящий над Исаакиевским собором Грифон. — Спокойной всем ночи!

— Мы будем беречь ваш сон! — мурлыкали Дафин и Авер у Адмиралтейства.

 — Любимый город может спать спокойно! — зазвенели слова Ангела-хранителя со шпиля Петропавловского собора.

 — Даже белой ночью нужно немного поспать! — вторил ему Ангел с Александровской колонны.
Тьма отступила. Светало. Молодая Нева омывала гранитное подножие города, унося усталость и заботы.

 Как и триста лет назад.

Как и во все времена."

 

 

ermites10.jpgA la fin, l'artificier de la forteresse Sémion Pantéleïmonovitch récupère son boulet, tout rentre dans l'ordre et les nuits blanches sont sauvées.

 

 

L'auteur et les illustrateurs sont pétersbourgeois et ça se voit. Ils nous emmènent dans les lieux ou monuments les plus connus de Saint-Pétersbourg: la forteresse Saints-Pierre-et-Paul, le musée de l'Ermitage, le bâtiment de l'ancienne Bourse maritime avec son imposante statue de Neptune, la cathédrale Saint-Isaac, le monument au fondateur de la ville, Pierre le Grand, le pont de la Banque avec ses griffons, le château Saint-Michel, le jardin d'Eté, la colonne Alexandre... La Néva est omniprésente. On n'échappe pas non plus aux choses emblématiques: les nuits blanches, le coup de canon de midi, les ponts levés... On a même droit aux écharpes de Mikhaïl Piotrovski, le directeur du musée de l'Ermitage, et à ses plus petits employés, les chats !

 

 

La version audio du conte par l'acteur Nikolaï Bourov (qui est par ailleurs le directeur du musée "Cathédrale Saint-Isaac"): par ici
 

En ce moment je lis quelque chose d'un autre genre, "Les Démons" de Dostoïevski. C'est mon roman préféré entre tous. Je l'ai déjà lu je ne sais combien de fois, mais j'y reviens toujours avec plaisir.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

clo 02/10/2010 23:29



Bravo pour ce blog plus qu'intéressant. Je suis particulièrement intéressée par le livre pour enfants. Savez-vous si on peut se le procurer en France ?


Merci



LIZOTCHKA 03/10/2010 19:08



A mon avis, il est peu probable de le trouver en France (petit tirage), mais on en trouve d'autres (à acheter en ligne notamment).



Muad' Dib 16/05/2010 15:55



Coucou Lizotchka, les illustrations de ce livre pour les enfants sont magnifiques.


Gros bisous et à bientôt,






annielamarmotte 16/05/2010 12:41



merci pour cette belle balade....



Tania 16/05/2010 09:52



Billet étourdissant, merci Lizotchka. Les ermites aux écharpes en laine de chat font rêver, et tout cela donne bien envie de se promener à Saint-Pétersbourg.


"Les démons", un roman difficile à mes yeux - vous nous en proposerez votre lecture ?



LIZOTCHKA 16/05/2010 16:06



J'ai une véritable passion pour Dostoïevski. Durant mes études, je m'intéressais particulièrement à la littérature. Mais depuis, j'ai perdu l'habitude d'écrire
! Je dois m'y replonger. Ce ne sont pas les livres chez moi qui manquent.



agathe 15/05/2010 18:51



Elle est magique ton histoire, les illustrations sont merveilleuses, j'y retrouve des tas de choses que j'ai eu le bonheur de trouver en Russie . . j'ai eu un tel grand faible pour St
Pertersbourg, justement parcequ'il me semblait y retrouver l'ambiance décrite dans certains livres, je ne parlerai pas de Troyat, quand je suis arrivée à Starskoie Selo, j'ai dit dans le bus,
mais cet endroit il est décrit par Troyat, c'est là , exactement là, non c'était mon imagination bien sur - merci à toi - bonne fin de journée - ton blog est pour la Russie ce que celui de Chen
Jie est pour la Chine, toutes les deux, vous avez une culture immense , chacune un amour immense pour vos pays respectifs et vos blogs sont des réussites . . à bientot



LIZOTCHKA 15/05/2010 20:15



Merci Agathe pour ces mots gentils ! Moi aussi, je suis très influencée par les livres et les voyages.



Aimela 15/05/2010 13:15



Je comprends qu'on ait du mal à laisser ce livre dans les mains d'un enfant, les images sont magnifiques



perfecta 15/05/2010 08:43



De très belles illustrations ! C'est magnifique...