ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 01:58


Ce n'est pas de l'actu brûlante, mais les Pétersbourgeois ne sont pas près d'oublier ce scandale vieux de 10 ans maintenant. Et l'affaire concerne un bâtiment qui représente quelque chose de spécial pour moi.

quai-pierre-saint-petersbourg-8.jpgC'est là que je me suis mariée, un mercredi de septembre 1998 (période pas très folichonne, un mois après le début de la grande crise financière russe). Je ne mets pas de photo de mon mariage. Je n'en ai même plus une seule. Je les ai laissées, comme un mauvais souvenir, à mon ex-mari. Ce palais était alors le palais des Mariages n°3. Ce qu'il est devenu, je vais vous le raconter un peu plus loin. Le palais des Mariages n°1 se trouvait (et se trouve toujours) quai des Anglais (l'ancien palais des von Derwies, le préféré des "nouveaux Russes") et le n°2, rue Furchtatskaïa (celui où Poutine s'est marié). J'ai déjà abordé le sujet des mariages en Russie. C'est d'ailleurs l'un des articles les plus consultés du blog. Allez savoir pourquoi :)


quai-pierre-saint-petersbourg-22Le palais est situé au bord de la Néva, au 2, quai Pétrovskaïa ("de Pierre"), à côté de la maisonnette en bois du tsar Pierre le Grand, la plus ancienne construction de la ville. C'est le dernier palais construit pour un Romanov à Saint-Pétersbourg. Il date du début des années 1910.


nicolas-nikolaievitch-cadet-1-copie-1.jpgLe palais a été construit pour le grand-duc Nicolas Nikolaïévitch le Jeune (1856-1929), le petit-fils de Nicolas Ier.


nicolas2-soukhomlinov-nicolas-n-copie-1.jpgLe grand-duc n'en a pas beaucoup profité ! Surtout qu'il est parti à la guerre en 1914 en tant que commandant en chef de l'armée russe (sur cette photo de 1914, on voit l'empereur Nicolas II, à gauche, son ministre de la Guerre Soukhomlinov au centre, et, à droite, le grand Nicolas Nikolaïévitch). Nicolas Nikolaïévitch détestait et méprisait Raspoutine, ce qui lui valait bien sûr l'inimitié de l'impératrice. Alexandra voyait aussi en lui un rival du tsar par sa popularité auprès de l'opinion publique et des militaires. D'où son renvoi en 1915.


anastasia-montenegro.jpgLe grand-duc a épousé en 1907 Anastasia Nikolaïevna de Monténégro (1867-1935), en premières noces duchesse de Leuchtenberg (son premier époux était, comme le second, un petit-fils du tsar Nicolas Ier).



quai-pierre-saint-petersbourg-3.jpgLe palais en 1912. On aperçoit Nicolas II et Alexandra avec leurs filles, ainsi qu'un des lions de Mandchourie gardant l'embarcadère.


quai-pierre-saint-petersbourg-6.jpgLe palais est à deux pas de la forteresse Saint-Pierre-et-Saint-Paul, dans le quartier de Pétrograd (Pétrogradski), mon quartier pendant 10 ans.


quai-pierre-saint-petersbourg-7L'architecte est A. Khrénov. Les façades principales sont dans le style néoclassique. En 1918, le palais est occupé par l'institut du cerveau. En 1954, c'est au tour de l'institut des semi-conducteurs d'investir les lieux. Puis, peu de temps après, à l'institut d'étude des lacs. L'entrée du côté du quai est nouvelle et résulte de travaux datant de 1985. Après ces travaux, c'est le palais des Mariages qui vient là.



quai-pierre-saint-petersbourg-4.jpgEn 2000, un scandale monstre éclate: le représentant plénipotentiaire du président de la Fédération de Russie dans le district fédéral du Nord-Ouest (oui, c'est long), création de Poutine, choisit ce palais comme résidence. La fermeture du palais des Mariages n°3 a été annoncée rapide (dans le mois): des couples étaient inscrits et ils s'affolaient un peu, ne sachant pas s'ils pourraient se marier à la date prévue. Les mécontents étaient légion, les futurs mariés et les employés du palais, mais aussi les Pétersbourgeois choqués par la méthode. La question des archives du palais des Mariages n°3 était aussi posée (quand j'ai eu besoin d'un document, et étant donné que "mon palais" n'existait plus, on m'a dirigée vers le palais des Mariages n°2, si je me souviens bien). Des scandales similaires ont eu lieu dans d'autres districts fédéraux du pays. A Ekatérinbourg (district fédéral de l'Oural), par exemple, le représentant du président convoitait un bâtiment destiné aux enfants. Je ne vous raconte pas la levée de boucliers ! Il s'acharnait, mais a été obligé d'y renoncer. Les représentants du président réquisitionnaient des bâtiments, sans se préoccuper de ceux qui les occupaient ! A Piter, on a essayé de dégoûter les futurs mariés en rappelant le passé sanglant du palais (des exécutions y auraient eu lieu lorsqu'un tribunal révolutionnaire y siégeait)... Pour faire passer la pilule, on nous disait à l'époque que le palais servirait aussi à accueillir le président lors de ses voyages à Pétersbourg, ce qui n'est en fait jamais arrivé (Poutine ou Medvedev ayant plusieurs autres résidences). Bref, heureusement que le représentant du président n'a pas choisi le palais d'Hiver ! Paraît-il que le palais du quai de Pierre n'est pas très pratique pour y aménager des bureaux, mais le représentant actuel du président y est toujours. Rénové, surmonté du tricolore russe et au bord de la Néva, le bâtiment est très beau et prestigieux ! La ville qui comptait trois palais des Mariages n'en a désormais plus que deux. Le palais des mariages n°3 est situé dans la ville de Pouchkine qui administrativement fait partie de Pétersbourg (mais géographiquement, c'est quand même en dehors).



nicolas-nikolaievcitch-le-jeune.jpg
Le grand-duc Nicolas Nikolaïévitch est mort en 1929 à
Antibes et est inhumé dans la crypte de l'église orthodoxe de Cannes, ainsi que son frère, le grand-duc Pierre Nikolaïévitch, et leurs épouses respectives, les soeurs Anastasia et Militza, nées princesses de Monténégro. L'église orthodoxe de Cannes justement... Une affaire de détournement de fonds avec son évêque... Il a été condamné. Décidément, après l'évêque orthodoxe de Nice accusé de pédophilie, on n'a pas de veine sur la Côte d'Azur !


Source photos


Partager cet article

Repost 0

commentaires

windows live chat support 17/05/2014 13:43

This is a very interesting article indeed. The story behind each of these palaces was really interesting to read and this is the first time I am reading the scandals about Putin choosing the palace as residence. But the architectural works have really impressed me. Thanks.

Андрей 09/12/2010 18:10



C'est surtout moi qui apprends beaucoup de choses grâce à votre passionnant blog.


Cordialement


Андрей



LIZOTCHKA 09/12/2010 23:33



Merci pour les encouragements !



Андрей Берг 08/12/2010 22:35



Je vous remercie pour tous ces renseignements, c'est l'endroit ou habitait une partie de ma famille avant la révolution.


Cordialement


Андрей



LIZOTCHKA 09/12/2010 18:03



Grâce à votre question j'ai appris quelque chose car je ne savais pas que les deux quais actuels portaient autrefois le même nom.



Андрей Берг 08/12/2010 13:57



Помощь


Bonjour,
Je me permets de vous contacter car vous êtes originaire de St Petersbourg et j'ai cru comprendre que vous adorez cette ville.
Je cherche à savoir si cette rue existe toujours à St Petersbourg.


St. Pbg. Peterbourskaïa naberejnaïa,


Merci d'avance


Andreï



LIZOTCHKA 08/12/2010 19:16



Bonsoir Andreï,

C'est une ancienne adresse, non? L'endroit existe toujours, mais a changé de nom. Il y avait un quai de Pétersbourg (Péterbourgskaïa
nabérejnaïa, Петербургская наб.) à partir de 1887, mais il a été rebaptisé en deux fois. A l'occasion du bicentenaire de la ville en 1903, une partie est devenue le quai de l'empereur Pierre le Grand (1903-1928), puis quai de Pierre
(depuis 1928). C'est le quai dont il est question dans mon article. L'autre partie (qui était restée quai de Pétersbourg) est devenue le quai de Pétrograd (Петроградская набережная) en 1914 lorsque la ville a changé de nom. Voilà, je pense que c'est ça car il n'y a pas de Péterbourgskaïa nabérejnaïa aujourd'hui à Piter.




Tania 06/12/2010 09:06



Quelle histoire ! Un palais pour les mariages, c'est une belle idée. A Bruxelles, l'Hôtel de Ville sur la Grand-Place a la cote pour les mariages civils - mais il faut, en principe, que l'un des
fiancés soit de Bruxelles-ville.



LIZOTCHKA 07/12/2010 10:20



Bonjour Tania,
Même si le mariage est civil, les mariées sont en robe blanche. On peut aussi se marier plus simplement en allant enregistrer son mariage à l'état-civil de son quartier (pour un remariage, le
plus souvent).



Loïc 04/12/2010 09:58



La démocratie peut-elle exister en Russie ? C’est vrai que, même, quand elle existe, le bon plaisir des dirigeants est souvent une
« loi » bien appliquée !


Avec amitié. Loic



LIZOTCHKA 04/12/2010 10:30



Bonjour Loïc,
La démocratie existe en Russie, mais certaines mentalités sont dures à changer...
Bonne journée !