ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 01:40

Le royaume des fleurs à Pavlovsk (1)
 
Comme promis, l'intérieur du pavillon des Roses qu'aimait tant l'impératrice Marie Fiodorovna.


Presque chaque empereur ou impératrice avait sa résidence favorite près de Saint-Pétersbourg: Pierre le Grand se plaisait particulièrement à Peterhof, au bord de la mer Baltique, Catherine II préférait Tsarskoïé Sélo... Marie Fiodorovna adorait Pavlovsk qu'elle avait créé et elle a passé près d'un demi-siècle à l'embellir. Après l'assassinat de son époux à Saint-Pétersbourg, en 1801, elle s'y est installée définitivement.

Franz Gerhard von Kügelgen
La famille de l'empereur Paul Ier
1800
Grand palais de Pavlovsk (cabinet commun au rez-de-chaussée)

Paul Ier et Marie sont entourés de leurs dix enfants: (de gauche à droite) Alexandre (le futur Alexandre Ier), Konstantin, Nicolas (le futur Nicolas Ier), Catherine debout, Marie à la harpe, la petite Anna (future reine des Pays-Bas), le petit Michel, et enfin Alexandra et Hélène. Même Olga, morte à l'âge de deux ans et demi, est représentée: on voit son buste de marbre en arrière-plan.

La salle de bal d'environ 400 m² a été spécialement construite en 1814 pour recevoir Alexandre Ier, le fils de Marie, au retour de sa campagne victorieuse contre Napoléon Ier.

Au centre du plafond, vingt guirlandes de roses artificielles en soie.

La peinture du plafond représente notamment des attributs militaires:
boucliers, épées, casques... Des allégories glorifiant Alexandre Ier.

Sur ces appliques en forme de corbeilles, les mêmes feuilles que sur les lustres. En dessous, tels des trophées de guerre, des casques dorés cachés sous des plumes d'autruche.

Un autre lustre très raffiné dans une autre pièce du pavillon, plus intimiste que la salle de bal.

Les "richesses botaniques" se retrouvent également sur les tissus, les meubles, la porcelaine...

Assiette du service du pavillon des Roses
Manufacture impériale de porcelaine de Saint-Pétersbourg (?), années 1820



Photos de la célébration du 14 juillet au pavillon des Roses organisée par
le consulat général de France à Saint-Pétersbourg en 2007:
  ici


Site du musée de Pavlovsk (en russe; l'anglais ne semble pas fonctionner encore)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jacqueline 24/08/2014 20:23

magnifique, ça donne envie d'aller voir sur place, mon rêve...

Delphine 11/03/2009 23:13

ouh ça fait beaucoup la quand même ...

Armide 11/03/2009 00:51

Un rêve !Merci de nous inviter à la découverte de ces trésors

babsy 07/03/2009 16:14

Quelle splendeurs ,ces lustres sont énormes en plus.bon week-end,babsy

loic 06/03/2009 19:04

Bonsoir. Magnifique ! J'ai aussi regardé le site, belle photos. Amitiés. loic

carambaole 06/03/2009 06:05


bonjour,un passage sur les
blogs a l'actualité d'o.bsublime ces photos

Muad' Dib 06/03/2009 05:58

Coucou Lizotchka, la salle de bal est splendide !Bonne journée.Bisous,

Margareth 06/03/2009 05:39

Quelle splendeur cette Russie d'antan ! Dans mon enfance j'ai connu une vieille dame, des ces russes blancs qui avaient fui la révolution, qui avait été élevée à la cour du Tsar.