ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 10:50


Un des symboles de Saint-Pétersbourg (le poème de Pouchkine y a grandement contribué): le "cavalier de bronze", le monument à Pierre Ier commandé par  l'impératrice Catherine II. Il est situé sur la place du Sénat (place des Décembristes), au bord de la Néva, et a été inauguré en 1782. Sculpteur: Etienne Maurice Falconet (aidé de Marie-Anne Collot et Fiodor Gordeïev).

Vers le mois de juin, à cause de la latitude élevée, le soleil descend très peu sous l'horizon: c'est
la période des "nuits blanches" à Saint-Pétersbourg.

" Je t'aime, chef-d'oeuvre de Pierre;

J'aime cette grâce sévère,
Le cours puissant de la Néva,
Le granit qui borde sa rive,
Près des canaux les entrelacs
Des grilles, et les nuits pensives,
Leur ombre claire, leur éclat.
Voilà! Chez moi, point de bougies.
Je lis, j'écris à la clarté
Qui baigne les rues endormies.
L'aiguille de l'Amirauté
Brille au loin. Sur le ciel que dore
Un éternel rayon, l'aurore
Se hâte d'aller relever
Le crépuscule inachevé
Et la nuit dure une heure à peine. [...]

Vis, resplendis, ville de Pierre.
Comme la Russie reste fière
Inébranlable en ta beauté!
L'élément que tu as dompté
Puisse-t-il oublier sa haine!
Que jamais sa colère vaine
Ne vienne en son repos troubler
Le Fondateur de la Cité! "


Alexandre Sergueïévitch Pouchkine
(1799, Moscou - 1837, Saint-Pétersbourg)

Prologue du "Cavalier de bronze" ("Медный всадник")
1833
Traduction de J.-L. Backès, L'Age d'homme

Vladimir Stojarov (1926-1973)
"Pouchkine et le cavalier de bronze"
1946

Un autre extrait du poème: ici

Le texte complet en russe : ici

st-petersbourg-pierre-10.jpg


Partager cet article

Repost 0

commentaires

kéline 24/01/2009 07:15

l âme de la Russie !  j'aime cette fière statue de bronze,  j'aime ce magnifique poème de Pouchkine, l'illustration du tableau de Stojarov  et la façon dont tu nous présentes ce cavalier de bronzebises et bon week-end

loic 22/01/2009 18:38

BonsoirToujours pleine de surprise cette ville ! Toujours claires tes explications, toujours belles tes illustrations !Tu nous apprends à aimer ce lointain pays duquel il nous reste des relents d'autoritarisme et des souvenirs de chefs d'oeuvre pillés. Merci. Amicalement. Loic

La Plume de loin 21/01/2009 09:08

Bonjour Elise, merci pour cette traduction! Je m'intéresse toujours quel air a Pouchkine en français. Merci beaucoup et bonne journée!

qing et rene 20/01/2009 02:42

Bonjour depuis canton (Guangzhou) Sud de la chine.
magnifique photo et superbe texte d'amour pour cette ville
Qing et rené
A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com
La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.

Michaël GRABARCZYK 19/01/2009 23:36

Bonsoir Lizotchka,Ce que j'aime dans la langue russe, c'est cette possibilité de transformer les prénoms soit de manière positive, douce, soit de les rendre plus agressifs à l'oreille...Je resterais des heures sur ton blog si j'ai le temps avec moi. Encore une fois, cette page est riche, travaillée, complète et agréable tant par son contenu ni trop chargé, ni trop léger que par les photos qui illustrent ce que tu veux partager.Je me souviens d'une anecdote lors de mon séjour en Ukraine. Un jour, un journaliste de la Pravda de Kramatorsk est venu dans ma famille pour m'interroger moi le Français qui découvrais l'URSS. Parmi toutes les questions qu'il me posa, il y en avait une sur Pouchkine. Ce journaliste me demanda si je connaissais les écrits de ce poète. Je lui ai répondu sincèrement que j'ignorais même le nom. A l'époque, j'avais quinze ans et ne connaissais que celui de Dostoievski. Le lendemain, l'article paraissait. Le journaliste avait écrit que les auteurs russes, et notamment Pouchkine, étaient très étudiés dans les écoles françaises. Ce mensonge (il y en avait bien d'autres encore dans l'article) m'avait fait beaucoup rire ! Ah, ces cocos... comme ils savaient aussi être amusants !Bonne nuit et merci d'alimenter la communauté.Michaël.

Muad' Dib 19/01/2009 22:23

Coucou Lizotchka, merci de nous faire découvrir ce cavalier de bronze.Je n'y comprend rien mais je suis quand même aller voir le texte en russe pour la beauté de la prose en cyrillique ...Gros bisous et très bonne soirée,

delphine 19/01/2009 21:26

J'aime beaucoup le socle, ça change des pieds d'estal trop classique

revelise 19/01/2009 20:02

Bonsoir elise, saint pétersbourg possède de très beaux monuments, et intéressant de lire les poèmes de pouchkine, je te souhaite une bonne soirée bisous

denis 19/01/2009 19:35

meci pour c nouvel article très pertinentnuit blanche me fait penser au titre d'un des romans de Dostoievski.Denis

bunny le chti 19/01/2009 18:14

Salut,Huit reportages en deux jours! Dur dur mais j'y suis arrivé!Merci d'être passé pendant que je bossais. Superbe statue ton cavalier. Bonne soirée et Bonne semaine

babsy 19/01/2009 12:21

C'est un peu compliqué pour dormir quand il y tant de clarté même la nuit?bonne journée,babsy