ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 17:40

Boris et Gleb sont les fils cadets du prince de Kiev Vladimir, celui qui a abandonné le paganisme et a converti la Rus kiévienne au christianisme byzantin. La mort de Vladimir, en 1015, a déclenché une lutte fratricide. Boris et Gleb ont été assassinés par leur demi-frère aîné Sviatopolk qui voulait leur part du gâteau. Les deux frères, considérés comme les premiers martyrs russes, ont été canonisés en 1051. Victimes innocentes, dans le cas de Boris au moins, ils ont préféré mourir plutôt que de prendre part activement au conflit.

Un autre fils de Vladimir, Iaroslav "le Sage", a ensuite vaincu Sviatopolk "le Maudit", a repris Kiev et a vengé ainsi ses frères. Son règne, de 1019 à sa mort en 1054, a marqué le point culminant de la puissance et de la civilisation kiéviennes.

Boris (avec la barbe) et Gleb (plus jeune, imberbe)
Début XIVe siècle
Musée Russe, Saint-Pétersbourg


Sur les icônes, Boris et Gleb sont le plus souvent représentés debout ou à cheval, vêtus de leurs habits princiers. Guerriers, ils tiennent une épée de la main gauche et, de la droite, une croix qui symbolise leur martyre.

Boris et Gleb, avec des scènes de leur vie
Milieu du XIV e siècle
Galerie Trétiakov, Moscou

Les scènes de leur vie, dans des compartiments, se lisent de gauche à droite et de haut en bas:

Le prince Vladimir invite Boris à combattre.
L'inhumation de Vladimir.
Boris revient de la guerre.
Il prie sous la tente.
Il a en songe la vision de sa mort sous l'apparence d'un chien.
Il est assassiné sous sa tente.
Il est mis au tombeau.
Gleb est assassiné dans un bateau.
La translation des restes de Gleb.
La bataille entre Iaroslav "le Sage" et Sviatopolk "le Maudit".
La mort du cruel Sviatopolk, précipité dans les entrailles de la terre.

Leur culte est très répandu. Des monastères et des églises
portent leur nom. Comme dans la région de Moscou:
Monastère Saint-Boris-et-Saint-Gleb à Dmitrov


Partager cet article

Repost 0
Publié par LIZOTCHKA - dans PEINTURE
commenter cet article

commentaires

bunny le chti 15/01/2009 16:04

salutils étaient plutot maigrichon bonne soirée

kéline 23/11/2008 08:47

que ce monastère où leur deux noms sont associés est beau L"affreux Sviatopolk est deux fois pire que Caen.
bises et bon dimanche

revelise 20/11/2008 22:49

Un petit coucou elise, passe une douce soirée bisous

Zorro 20/11/2008 17:27

J'adore te lire Elise. Je trouve les icônes magnifiques, j'aime ces représentations. A ce propos, tu as vu ma nouvelle acquisition en lien avec St-Pétersbourg ?
Bisous.

Tcheburachka 20/11/2008 16:31

Encore un beau reportage que tu nous présentes Lizotchka!
Amicalement.
Tché.

loic-emmanuel 20/11/2008 12:41

Belle histoire comme il s'en passait dans ces époques reculées. Une information, pour moi. Je connaissais leur existence, pas leur histoire. Merci.Les icônes sont de toute beauté, surtout la première. Le monastère aussi ravit les yeux.Belle patrie si vaste et si prenante ! Amicalement. Loic 

rene 20/11/2008 03:05

encore un tres beau reportage, j'ai vu ton com chez eva, je suis de tout coeur avec toi.
les usa ne sont pas les maitres du monde
j'aime a culture russe et ces traditions, n'en deplaisse a certain
Bonne journée amitiés de canton
Qing et rene
A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com
La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.

revelise 19/11/2008 18:34

Coucou elise, un superbe article et la basilique est magnifique, oui je vais un peu mieux cette semaine, je te souhaite une bonne soirée bisous